Vatican : ces cardinaux qui ne comprennent rien à l'argent

le
3
Le pape François a décidé de remettre de l'ordre dans les finances du Vatican.
Le pape François a décidé de remettre de l'ordre dans les finances du Vatican.

Le Saint-Siège est un État particulier. Il possède un immense patrimoine artistique - combien vaut Le Jugement dernier ? -, mais il ne produit que des timbres, ne lève pas d'impôt sur le revenu et n'applique pas de TVA. Certes, son parc foncier est immense, 10 milliards d'euros à la valeur du marché, mais il est très mal géré. Chaque année, le budget du Vatican enregistre un déficit d'environ 25 millions d'euros et, véritable bombe à retardement, le système de retraite accuse un déficit de financement de 800 millions. Le pape François est à Rome dans la même situation, ou presque, qu'Alexis Tsipras à Athènes.

Les ouvrages de Gianluigi Nuzzi et d'Emiliano Fittipaldi révèlent de nombreuses malversations, mais surtout des dizaines de cas d'incompétence : fonds non enregistrés dans les bilans et placés sur des comptes dormants, investissements risqués par manque de diversifications, patrimoine foncier bradé, salariés trop nombreux et trop payés.

Cette incompétence s'explique par plusieurs facteurs. Les cardinaux vivent depuis leur plus jeune âge dans un monde qui échappe aux logiques financières. Ils n'ont, pour la plupart, aucun sens de l'argent. Dans la première réunion avec la curie destinée à l'approbation des bilans du Saint-Siège, le pape François a soulevé la question des devis. « Lorsque les devis augmentent sans raison [prévue pour 10 millions d'euros, la rénovation des archives du Vatican a coûté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le samedi 7 nov 2015 à 09:57

    Ah Bordo, j'allais écrire si ce n'était que les cardinaux ce ne serait vraiment pas grave, un simple détail, mais nos 10% de zélus sont TOUS des cardinaux, et là ça devient dramatique.

  • bordo le samedi 7 nov 2015 à 09:33

    J'oubliais : ils comprennent en revanche parfaitement qu'il faut piquer leur fric au français pour continuer à bien vivre dans leurs archevêchés.

  • bordo le samedi 7 nov 2015 à 09:31

    Les socialistes sont pareils que les cardinaux. Ils n'ont jamais travaillé et préfèrent discuter théologie entre eux.