Vatican: Benoît XVI vit une «lourde épreuve»

le
0
Après l'arrestation du majordome du Pape, les enquêtes ratissent large.

La voix terne, le porte-parole du Pape, le père Federico Lombardi, tente d'expliquer à la presse une situation que le Vatican lui-même, toujours sous le choc, ne parvient pas encore à saisir: l'arrestation, il y a une semaine, de celui qui le matin même était encore le «majordome» de Benoît XVI. Mercredi matin, au vu de tous, il était assis près du Pape dans la même Jeep qui les conduisait à l'audience générale hebdomadaire, place Saint-Pierre. Le soir, l'homme de confiance dormait sous les verrous.

Le fait que Paolo Gabriele soit probablement celui qui a reproduit les documents les plus confidentiels posés sur le bureau du Pape pour les livrer à la publication d'un livre à sensation (Sua Santita, le carte segrete di Benedetto XVI, de Gianluigi Nuzzi, éditions Chiarelettere) sème encore «la consternation». Une semaine après, elle est palpable au Vatican. «Paolo» - le père Lombardi l'appelle encore publiquement par son prénom - était en effet «aimé et p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant