Vaste opération de l'armée colombienne contre les mines des Farc

le , mis à jour à 01:08
0

BOGOTA, 12 mai (Reuters) - L'armée colombienne a mené lundi une vaste opération contre une soixantaine de mines clandestines exploitées par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). Le ministre de la Défense Juan Carlos Pinzon a estimé que ces raids priveraient chaque mois l'organisation rebelle de 9 millions de dollars de revenus. "C'est le coup le plus sévère porté depuis plus de dix ans aux activités minières illégales et criminelles", a déclaré le ministre. Il a ajouté que 600 soldats avaient participé à l'opération menée sur différents sites dans l'est du pays. Cinquante-neuf personnes ont été arrêtées, des pompes et du matériel de dragage ont été détruits. L'exploitation illégale de l'or, du coltan, du tungstène et d'autres minerais est devenue une source majeure de revenus pour les Farc, plus lucrative que l'extorsion de fonds ou le trafic de stupéfiants. Un responsable de l'industrie minière colombienne estimait la semaine dernière que les sociétés légales soumises au fisc ne produisaient qu'environ un cinquième des 57 tonnes d'or produites par la Colombie chaque année. Les Farc sont en pourparlers de paix avancés avec le gouvernement pour tenter de mettre fin à un demi-siècle d'insurrection. La rébellion a déclaré un cessez-le-feu unilatéral en décembre dernier. Le conflit a fait quelque 220.000 morts. L'opération de lundi survient alors que le président Juan Manuel Santos est durement critiqué par l'opposition pour avoir annoncé samedi la suspension des campagnes aériennes d'éradication des plants de coca, qui servent à fabriquer la cocaïne. Le chef de l'Etat a pris cette décision en raison des risques sanitaires liés aux épandages de glyphosate, un désherbant classé en mars dernier comme "cancérogène probable" par l'Organisation mondiale de la Santé. Mais ses opposants prédisent une explosion de la production de coca. Juan Manuel Santos a promis d'étudier d'autres moyens d'éradication. (Luis Jaime Acosta; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant