Vaste offensive de l'armée syrienne dans le sud du pays - OSDH

le
0

par Oliver Holmes BEYROUTH, 10 février (Reuters) - L'armée syrienne a lancé une vaste offensive contre la rébellion dans le sud du pays, avec l'appui des miliciens chiites du Hezbollah libanais, rapporte mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). "L'opération a débuté il y a deux jours et elle est de grande ampleur", a déclaré Rami Abdulrahman, le directeur de l'OSDH, qui suit le conflit syrien à partir d'un réseau d'informateurs sur le terrain. Selon lui, l'offensive vise à conquérir un territoire en triangle situé entre les zones rurales au sud-ouest de Damas et les villes de Deraa et Kouneïtra. Les médias officiels syriens tout comme les rebelles ont confirmé que des affrontements violents étaient en cours dans la région. Jusqu'à cet assaut, les forces gouvernementales étaient sur la défensive dans le sud du pays où sont implantés à la fois le front Al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, et des groupes rebelles nationalistes. Les rebelles du Sud, souvent décrits comme les mieux organisés parmi les anti-Assad hostiles aux djihadistes, se voient eux-mêmes comme le dernier espoir d'une opposition modérée phagocytée par les groupes islamistes extrémistes. La chaîne de télévision du Hezbollah, Al Manar, a déclaré que les forces gouvernementales avaient pris la ville de Deïr al Adas. La situation dans cette ville est "dangereuse", a déclaré un chef rebelle, qui a déclaré que la ville voisine de Deïr Maker était tombée aux mains des troupes de Damas. La télévision nationale syrienne, citant une source militaire, a annoncé quant à elle l'élimination d'un "certain nombre de terroristes" à Denadji, une ville située entre Damas et Kouneïtra. L'agence officielle Sana rapporte que l'armée a tué des insurgés près de Cheikh Maskine, non loin de la grande route nord-sud reliant Damas à la Jordanie, déclarée "zone militaire" par un groupe rebelle de la région. Un reporter de la chaîne libanaise Al Mayadine "embarqué" avec l'armée syrienne a déclaré de Kouneïtra que l'opération des forces gouvernementales avait permis de couper un axe important de ravitaillement en provenance de Jordanie pour les zones rebelles à l'ouest de Damas. Le "Front du Sud", coalition de rebelles modérés, reçoit de l'aide en provenance de plusieurs pays opposés au président syrien Bachar al Assad. Cette aide, dont une partie est militaire, transite par la Jordanie, alliée des Etats-Unis et des monarchies du Golfe. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant