Vaste coup de filet anti-corruption en Serbie

le
0
    BELGRADE, 26 décembre (Reuters) - La police serbe a arrêté 
samedi 80 personnes pour des soupçons de corruption, un vaste 
coup de filet qui intervient douze jours après l'ouverture par 
Belgrade de pourparlers d'adhésion à l'Union européenne.  
    Parmi les personnes interpellées figurent un ancien ministre 
de l'Agriculture, une ancienne directrice de l'agence 
anti-corruption, des cadres d'entreprises publiques ainsi que 
plusieurs maires. 
    Ils ont été inculpés d'abus de pouvoir, de blanchiment 
d'argent et de divers délits financiers. Les faits reprochés 
remontent jusqu'en 2004 et les sommes supposément détournées 
s'élèvent à 7,8 milliards de dinars (environ 64 millions 
d'euros), a déclaré le ministre de l'Intérieur Nebojsa 
Stefanovic.  
    L'ancien ministre arrêté est Slobodan Milosavljevic, du 
Parti démocrate (opposition), qui a détenu le portefeuille de 
l'Agriculture, de la Forêt et de la Gestion de l'eau entre mai 
2007 et juillet 2008. Il est accusé d'abus de pouvoir entre 2004 
et 2007, lorsqu'il présidait la Chambre de Commerce serbe, a 
précisé le ministère de l'Intérieur.  
    Le chef du Parti démocrate, Bojan Pajtic, a dénoncé des 
arrestations à caractère politique, la plupart des personnes 
appréhendées étant membres de son parti, même si d'autres 
appartiennent au Parti socialiste au pouvoir.  
     
 
 (Ivana Sekularac; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant