Vassilis Alexakis, lauréat du Prix de la langue française 2012

le
0
Doreen Salcher/shutterstock.com
Doreen Salcher/shutterstock.com

(AFP) - Le Prix de la langue française 2012 a été attribué mercredi à Vassilis Alexakis, le plus français des écrivains grecs, au premier tour de scrutin, ont annoncé les organisateurs.

Créé en 1986 par la Ville de Brive, ce Prix récompense l'oeuvre d'une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française.

Doté de 10.000 euros, le Prix de la langue française sera remis au lauréat lors de la Foire du livre de Brive, le 9 novembre.

Né à Athènes en décembre 1943, Vassilis Alexakis est arrivé en France à l'âge de 17 ans, sans connaître le français. Il a été dessinateur humoristique puis journaliste notamment pour Le Monde des livres.

Ecrivain de langue française et grecque, sa langue maternelle, il est notamment l'auteur de Paris-Athènes, La langue maternelle (prix Médicis 1995), Je t'oublierai tous les jours, Les mots étrangers, Ap. J.-C. (Grand Prix du roman de l'Académie Française 2007).

Il a publié en août 2012 L'enfant grec (Stock), dont le personnage central n'est autre que la littérature. Elle prête ses décors et ses héros légendaires à l'auteur qui, par la magie des mots, les fait revivre devant lui pour peupler sa solitude.

Partagée entre ses deux cultures, l'oeuvre de Vassilis Alexakis fait ainsi pénétrer le lecteur au coeur de l'histoire intime et universelle de l'Homme.

L'enfant grec figure dans les deuxièmes sélections du Goncourt et du Renaudot.

Le jury du Prix de la langue française, présidé par l'académicienne Danièle Sallenave, est composé de membres de l'Académie française et de l'Académie Goncourt, d'écrivains et de journalistes.

L'an dernier, ce Prix avait couronné Emmanuel Carrère, qui avait aussi été sacré par le Renaudot pour son roman Limonov.

La Foire du livre de Brive (www.foiredulivre.net) se tiendra du 9 au 11 novembre et sera présidée par Erik Orsenna, de l'Académie française.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant