Varoufakis précise les conditions du retour sur le marché

le
0

(Actualisé avec Eldorado) ATHENES, 25 février (Reuters) - La Grèce sera à même de revenir sur les marchés financiers une fois qu'elle aura achevé la restructuration de sa dette, défini un programme d'investissements et dégagé des excédents budgétaires primaires durables, a déclaré mercredi le ministre des Finances grec. "Pour être en mesure de revenir sur les marchés pour emprunter, il faut réunir trois critères : des excédents primaires, une restructuration de la dette et des investissements" a dit Yanis Varoufakis au micro de la radio Real FM. "Je parle d'échanges de dettes qui réduiront significativement la dette", a-t-il ajouté en réponse à une question sur les modalités de restructuration de sa dette envisagées par Athènes. La Grèce va commencer les discussions avec ses créanciers sur la couverture de ses besoins de financement, après avoir obtenu de leur part une prolongation de quatre mois du programme d'aide financière dont elle bénéficie. Le pays n'est plus venu sur marché international des capitaux depuis son renflouement en 2010, à l'exception de deux émissions obligataires effectuées l'année dernière par le précédent gouvernement conservateur. Yanis Varoufakis a par ailleurs dit que le gouvernement n'annulerait aucune des privatisations déjà réalisées mais que la loi lui permettait de modifier les conditions des opérations en cours et d'en examiner la légalité. "Nous ne changerons pas les privatisations qui ont déjà été réalisées", a-t-il déclaré. "Pour les privatisations en cours, le gouvernement grec peut appliquer la loi et changer certaines modalités, et aussi en examiner la légalité." Le ministre grec de l'Energie Panagiotis Lafazanis avait auparavant déclaré qu'Athènes ne procéderait pas à la privatisation du principal producteur d'électricité DEI ni de l'opérateur du réseau électrique ADMIE. ID:nL5N0VZ285 Par ailleurs, le gouvernement grec a fait savoir qu'il n'entendait pas bloquer les opérations du groupe minier canadien Eldorado Gold ELD.TO dans le nord du pays mais qu'il examinerait les permis pour une usine sur le site. "L'activité minière ne s'arrêtera pas", a dit un haut fonctionnaire du ministère de l'Energie à la presse. "selon nos conseillers juridiques, il y a des carences concernant la planification du site", a-t-il poursuivi. "En tant que ministère, nous avons ordonné le rappel de certains permis pour déterminer si l'activité de la société est bien celle décrite dans les permis autorisés". Ces déclarations semblent représenter un pas en arrière par rapport aux déclarations de Lafazanis du mois dernier, lorsque le ministre avait dit à Reuters qu'Athènes était "absolument" opposée à ce que la mine d'or de Skouries soit gérée par Eldorado. (Lefteris Papadimas et Costas Pitas, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux