Varoufakis compare l'accord de Bruxelles au traité de Versailles

le
4

ATHENES, 15 juillet (Reuters) - L'ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a comparé mercredi l'accord sur la dette grecque conclu lundi à Bruxelles au traité de Versailles de 1919, qui avait imposé de lourdes réparations à l'Allemagne vaincue et avait contribué à la montée du nazisme. "Les puissants ont exigé que les vaincus acceptent des conditions qu'ils n'avaient pas le droit d'exiger. Et les vaincus ont accepté des conditions qu'ils n'avaient pas le droit d'accepter. Tels sont les mots de John Maynard Keynes sur le traité de Versailles", a dit Varoufakis lors du débat parlementaire à Athènes sur l'accord de Bruxelles. "Ce à quoi nous sommes confrontés, c'est un nouveau traité de Versailles", a-t-il ajouté. Il n'a pas précisé s'il voterait contre le plan qui prévoit des mesures d'austérité draconiennes pour la Grèce en échange d'une nouvelle aide internationale, ou bien s'il serait absent au moment du vote dans la soirée -- la semaine dernière, il n'était pas là lorsque les députés ont autorisé le Premier ministre Alexis Tsipras à négocier un accord avec les créanciers. Lors d'une conférence de presse après l'accord de lundi, la chancelière allemande Angela Merkel avait elle-même été interrogée sur de possibles points communs entre cet accord et le traité de Versailles du 28 juin 1919. Elle avait alors répondu qu'elle ne voulait pas se lancer dans des comparaisons historiques. (Angeliki Koutantou, Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1310580 le mercredi 15 juil 2015 à 19:51

    et il a été ministre !

  • M8221929 le mercredi 15 juil 2015 à 19:21

    c'est sûr , emprunter sans rembourser , c'est Byzance !

  • M8221929 le mercredi 15 juil 2015 à 19:19

    c'est sûr , emprunter sans rembourser , c'est Bisa

  • M6197799 le mercredi 15 juil 2015 à 19:14

    J'hallucine: nous, les contribuables européens, les maintenons à flot avec nos sous, et il nous insulte !