Varane sauve les Bleus, le Vélodrome les siffle.

le
0

D'un coup de tête rageur, Raphaël Varane a sauvé l'équipe de France dont une partie a été sifflée par un étrange public du Vélodrome. Les hommes de DD finissent l'année sur une victoire (1-0) et quelque part, c'est déjà ça.Siffler. Le public du stade Vélodrome sait le faire. Les Girondins de Bordeaux y gouteront très certainement ce dimanche. Les joueurs de l'équipe de France pensaient certainement y échapper. Cela n'a pas été le cas. Peut-être parce que pendant que les téléspectateurs s'endormaient face au triste spectacle proposé, les personnes présentes au Vélodrome se pelaient les miches. Toujours est-il qu'Alexandre Lacazette, Lucas Digne et même Karim Benzema ont goûté à la bronca de l'enceinte neuve. Le premier parce qu'il a battu l'OM à la fin du mois d'octobre. Le second parce qu'il a battu l'OM il y a une dizaine de jour. Quid du troisième ? Il vient tout juste de louper le pénalty du 2-0. Un ballon trop enlevé qui s'est envolé dans un ciel de Marseille où la Bonne Mère, peut enchantée par le spectacle, ne retiendra que la victoires et les quelques combinaisons convaincantes proposées par les hommes de Didier Deschamps.
Varane le sauveur
Finir sur une victoire. Ca paraît bête, mais ça sauve les meubles. Auteurs d'une prestation limitée face à l'Albanie (1-1), les Bleus ont longtemps cru terminer 2014 sur un deux matchs nuls. A tous les sens du terme. Ils l'auraient peut-être mérité. Mais Raphaël Varane n'en avait pas envie. Capitaine courage et taulier de la défense, le Madrilène a dégainé un coup de tête décroisé parfait suite à un corner à cinq minutes du terme pour tromper la muraille Isaksson, infranchissable jusqu'ici. Que ce soit Gignac, Griezmann, Payet puis Benzema, sur pénalty, les Bleus butent systématiquement sur l'ancien portier du Stade Rennais. Et puisque les offensifs n'y arrivent pas, Bacary Sagna a tenté sa chance après un rush de 30 mètres, sait-on jamais. Accueilli chaleureusement par le public du Vélodrome, Mathieu Valbuena s'est lui offert une petite bicyclette après contrôle de la petite poitrine, mais son enchaînement de beach soccer passe juste au-dessus du but des visiteurs.
La tuile Kuzawa??
Des Suédois qui ont peiné à entrer dans le match. Dominés dans la possession et à la peine dans l'utilisation du ballon, les coéquipiers de l'inoxydable Kim Kallström ont mis une petite demi-heure à démarrer le moteur. Solides, virils et pas décidés à tendre la joue, ils ont inquiété Mandanda à quelques reprises via Zengin, auteur d'un bel enchaînement contrôle - reprise de volée. Au final, la toile du jour est pour Laywin Kurzawa....



Siffler. Le public du stade Vélodrome sait le faire. Les Girondins de Bordeaux y gouteront très certainement ce dimanche. Les joueurs de l'équipe de France pensaient certainement y échapper. Cela n'a pas été le cas. Peut-être parce que pendant que les téléspectateurs s'endormaient face au triste spectacle proposé, les personnes présentes au Vélodrome se pelaient les miches. Toujours est-il qu'Alexandre Lacazette, Lucas Digne et même Karim Benzema ont goûté à la bronca de l'enceinte neuve. Le premier parce qu'il a battu l'OM à la fin du mois d'octobre. Le second parce qu'il a battu l'OM il y a une dizaine de jour. Quid du troisième ? Il vient tout juste de louper le pénalty du 2-0. Un ballon trop enlevé qui s'est envolé dans un ciel de Marseille où la Bonne Mère, peut enchantée par le spectacle, ne retiendra que la victoires et les quelques combinaisons convaincantes proposées par les hommes de Didier Deschamps.
Varane le sauveur
Finir sur une victoire. Ca paraît bête, mais ça sauve les meubles. Auteurs d'une prestation limitée face à l'Albanie (1-1), les Bleus ont longtemps cru terminer 2014 sur un deux matchs nuls. A tous les sens du terme. Ils l'auraient peut-être mérité. Mais Raphaël Varane n'en avait pas envie. Capitaine courage et taulier de la défense, le Madrilène a dégainé un coup de tête décroisé parfait suite à un corner à cinq minutes du terme pour tromper la muraille Isaksson, infranchissable jusqu'ici. Que ce soit Gignac, Griezmann, Payet puis Benzema, sur pénalty, les Bleus butent systématiquement sur l'ancien portier du Stade Rennais. Et puisque les offensifs n'y arrivent pas, Bacary Sagna a tenté sa chance après un rush de 30 mètres, sait-on jamais. Accueilli chaleureusement par le public du Vélodrome, Mathieu Valbuena s'est lui offert une petite bicyclette après contrôle de la petite poitrine, mais son enchaînement de beach soccer passe juste au-dessus du but des visiteurs.
La tuile Kuzawa??
Des Suédois qui ont peiné à entrer dans le match. Dominés dans la possession et à la peine dans l'utilisation du ballon, les coéquipiers de l'inoxydable Kim Kallström ont mis une petite demi-heure à démarrer le moteur. Solides, virils et pas décidés à tendre la joue, ils ont inquiété Mandanda à quelques reprises via Zengin, auteur d'un bel enchaînement contrôle - reprise de volée. Au final, la toile du jour est pour Laywin Kurzawa....



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant