Vanuatu veut des engagements contraignants sur le climat à Paris

le
0

PORT-VILA, 19 mars (Reuters) - Le Premier ministre de Vanuatu, dévasté par le cyclone Pam le week-end dernier, a appelé jeudi les dirigeants mondiaux à prendre des engagements contraignants pour lutter contre le réchauffement climatique lors de la conférence de Paris en décembre. Joe Natuman a déclaré à Reuters que le bilan du passage du cyclone sur l'archipel, qui s'élève actuellement à 11 morts, "ne devrait pas augmenter de manière spectaculaire". Il a néanmoins jugé que cette catastrophe naturelle devait faire prendre conscience à la communauté internationale de la nécessité d'une action concertée et déterminée contre le réchauffement climatique. "Il y a sans doute quelque chose à faire contre cette question du changement climatique et j'espère que le monde s'en rendra compte à Paris et prendra des décisions concrètes pour l'avenir", a-t-il dit. La France souhaite que la 21e Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 21, ou Paris 2015) aboutisse à un accord international qui permettra de contenir le réchauffement global en deçà de 2°C. Plusieurs pays ont déjà pris des engagements en ce sens, mais le caractère contraignant de ces objectifs affichés fait encore débat. "Nous devons signer un accord élargi et légalement contraignant pour réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. J'espère que le monde pourra s'inspirer de notre exemple. "Le Vanuatu a été dévasté par un cyclone de catégorie 5 et nous devons faire quelque chose pour empêcher que cela ne se reproduise pas", a-t-il conclu. (Stephen Coates; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant