Vanessa Redgrave presse Londres d'accueillir des enfants réfugiés à Calais

le
0
    LONDRES, 6 août (Reuters) - L'actrice et militante de gauche 
Vanessa Redgrave a réclamé vendredi que les autorités 
britanniques accueillent les enfants isolés réfugiés à Calais et 
qui ont de la famille en Grande-Bretagne. 
    Dans une lettre adressée à la Première ministre Theresa May, 
l'actrice relaie les informations recensées par l'association 
Citizens UK, qui travaille depuis l'an dernier auprès des 
enfants réfugiés dans la ville du Pas-de-Calais. 
    "Il y a 170 enfants qui ont des parents dans notre pays et 
qui se trouvent à Calais dans des conditions terribles, certains 
depuis neuf mois. C'est une situation épouvantable", a-t-elle 
dit à Reuters. 
    "Theresa May a annoncé qu'elle allait débloquer de l'argent 
contre l'esclavage. Eh bien ces enfants sont réduits à 
l'esclavage, sous quelque forme que ce soit, sexuelle ou autre", 
a poursuivi Vanessa Redgrave. 
    Dans un rapport publié mi-juin, l'Unicef écrit que des 
enfants et adolescents migrants qui attendent de traverser la 
Manche dans le nord de la France sont forcés de se livrer au 
crime et à la prostitution s'ils veulent s'assurer une place 
dans les camps de réfugiés ou la promesse d'un passage vers le 
Royaume-Uni. 
    "Nous avons entendu l'histoire de jeunes filles demandant 
cinq euros pour être sexuellement exploitées afin de pouvoir 
entrer dans le camp, ou pour commencer à payer leur passage vers 
le Royaume-Uni", a déclaré Melanie Teff, représentante en 
Grande-Bretagne du Fonds des Nations unies pour l'enfance. 
  
    Environ 4.500 migrants selon les pouvoirs publics, 7.000 
selon des associations humanitaires, sont regroupés au nord de 
Calais dans la "Jungle" dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre. 
La zone sud a été évacuée en février et mars.   
    Dans un communiqué, l'association Citizens UK dit être 
parvenue à réunir plus de 40 enfants et leurs familles basées en 
Grande-Bretagne. Mais les procédures sont longues. En moyenne, 
seuls trois dossiers aboutissent par semaine. "Au rythme actuel 
de ces regroupements, nombre d'entre eux passeront un nouvel 
hiver à Calais", ajoute l'association. 
    En mai dernier, l'ancien Premier ministre britannique David 
Cameron a annoncé que son pays accepterait davantage d'enfants 
réfugiés étant parvenus à gagner l'Europe. 
    D'après le Home Office (ministère de l'Intérieur), jusqu'à 
3.000 enfants réfugiés syriens ou d'autres nationalités présents 
dans des camps au Proche-Orient et en Afrique du Nord devraient 
être accueillis dans les quatre années à venir. 
 
 (Alex Fraser; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant