Vancouver aux avant-postes des villes vertes

le
0
Des idées depuis longtemps appliquées en Europe commencent à arriver sur le continent américain.

L'ambition est clairement affichée: devenir la ville la plus verte du monde en 2020. Un titre que beaucoup se disputent à l'heure où le rôle essentiel des collectivités est reconnu à Rio + 20. L'an dernier, Vancouver la Canadienne a été classée en troisième position, derrière Copenhague et San Francisco.

Pour atteindre son objectif, les idées ont fleuri de toutes parts. La cellule économique est à la manœuvre pour faire émerger des emplois verts. «Nous en avons 15.000 et souhaitons les faire passer à 30.000, soit 8.000 de plus que la tendance naturelle», explique Sadhu Aufochs John­ston, l'un des adjoints au maire. Une réduction de 33 % des émissions de gaz à effet de serre, la construction d'immeubles neufs neutres en carbone, une diminution drastique des déchets incinérés ou enfouis ou encore une réduction de la circulation automobile sont au nombre des engagements. Réduire la place de la voiture est un défi de taille: même si son usage com

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant