Van Ruymbeke sort blanchi de sa procédure disciplinaire

le
0
Le juge d'instruction avait rencontré un témoin en secret dans le cabinet d'un avocat en marge de l'affaire Clearstream.

Renaud Van Ruymbeke est débarrassé des poursuites disciplinaires qui ont entaché sa carrière pendant pas loin de six ans. Poussée dans ses retranchements, la directrice des affaires judiciaires, qui représente la Chancellerie à l'audience, avait in fine abandonné les poursuites contre le juge d'instruction. Auparavant, elle avait dressé le profil d'un grand magistrat, dont la carrière à elle seule plaidait en sa faveur. Le Conseil supérieur de la magistrature a pris acte.

C'est pourtant le ministère de la Justice, qui, en 2006, avait choisi d'engager des poursuites reprochant à Renaud Van Ruymbeke d'avoir rencontré un témoin hors procédure dans le cabinet d'un avocat. Le juge enquêtait alors sur des soupçons de rétrocommissions dans le dossier hypersensible de la vente de frégates à Taïwan, et son instruction patinait. Le témoin, qui avait ensuite écrit une lettre anonyme versée au dossier, s'est révélé être l'ancien vice-président du groupe d'aéronautiqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant