Van Persie, Sa Majesté retrouve son jardin mancunien

le
0
Van Persie, Sa Majesté retrouve son jardin mancunien
Van Persie, Sa Majesté retrouve son jardin mancunien

Il y a un peu plus d'un an, son départ était apparu comme un crève-cœur. Joueur de Manchester United durant trois saisons (2012-2015), Robin van Persie revient sur les terres où il a tutoyé les sommets et écrit le plus beau chapitre de son parcours. Pour les Red Devils, c'est aussi l'occasion de célébrer l'un de leurs derniers héros.

Pendant quelques secondes, Old Trafford s'est tu. Les yeux écarquillés et rivés sur un seul homme s'apprêtant à suspendre le temps. Soucieux de préserver sa réputation d'attaquant racé, Robin van Persie décide ce 22 avril 2013, contre Aston Villa (3-0), de conjuguer efficacité et esthétisme pour offrir le vingtième titre de champion dans l'histoire de Manchester United. Peu avant le quart d'heure de jeu, Wayne Rooney, situé près de la ligne médiane, décroche une ouverture lumineuse dans la course de son partenaire. Le reste appartient à l'éternité. Le "Flying Dutchman" claque une somptueuse reprise de volée qui termine dans le petit filet gauche de Brad Guzan, qui n'esquisse pas le moindre geste. "Peut-être que si vous regardez jusqu'à ce jour, par rapport à l'importance et aux circonstances autour de ce but, c'est mon plus beau, souffle alors à MUTV celui qui vient d'inscrire un hat-trick et de soulever sa première couronne nationale. C'était une belle passe de Wayne, il a su bien lire ma course car j'étais devant Ron Vlaar. La balle est arrivée dans ma course, je comptais mes pas. La seule chose que je devais faire était de garder mon corps à la même hauteur que le ballon. Sur ce genre de buts, vous avez aussi besoin d'être chanceux parce que la balle peut aller largement au-dessus. Cela n'a pas été le cas, heureusement pour moi."

Youtube

Aux premières loges ce jour-là, Sir Alex Ferguson racontera à son tour plus tard dans son autobiographie toute l'admiration qu'il voue au Néerlandais : "Un joueur lambda qui essaierait ce geste une centaine de fois à l'entraînement ne marquerait qu'une seule fois. Van Persie pouvait le faire régulièrement." Trois ans et…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com