Van Gaal/Moyes, même combat, vraiment ? .

le
0
Van Gaal/Moyes, même combat, vraiment ? .
Van Gaal/Moyes, même combat, vraiment ? .

37 points en 21 matchs (1,76 point de moyenne par match), Louis van Gaal possède, à mi-parcours, le même nombre de points que David Moyes l'an dernier. Pourtant, le technicien batave ne semble pas être sur la sellette. Six mois après son arrivée, le Pélican a-t-il changé quelque chose à Manchester United ?

Ce qui a fonctionné
  • Rendre Marouane Fellaini utile En huit titularisations cette saison (12 matchs en tout), le Belge a montré plus de choses et d'allant que durant l'intégralité de la saison dernière. Au-delà du fait que le chevelu le plus célèbre de Manchester ait enfin trouvé le chemin des filets, Van Gaal a réussi a donner un rôle précis à l'ancien d'Everton. Fini le faux numéro 10 façon Moyes – qui l'avait pourtant dirigé chez les Toffees -, Fellaini s'est fondu dans le 3-5-2 de LVG avec une certaine réussite, il faut le dire. Même si son corps enchaîne les blessures, Fellaini est passé en six mois du statut d'indésirable à celui de titulaire potentiel. De plus, il est le seul joueur mancunien capable de mettre des coups au milieu de terrain. De temps en temps, ça peut servir.

  • Installer David de Gea L'Espagnol est le meilleur joueur de United depuis août. On ne compte plus ses parades salvatrices ni même ses duels victorieux. Alors que le portier soulevait encore des interrogations depuis son arrivée en Angleterre, il semble vraiment avoir franchi un cap cette saison. L'arrivée de Víctor Valdés en doublure va également lui permettre de corriger ses défauts (jeu au pied, lecture, anticipation) et, ainsi, s'installer également dans les cages de Roja dans les années à venir. Une grande équipe n'existe pas sans grand gardien.

  • L'instauration d'un nouveau schéma tactique En début de saison, quand son équipe en prend 5 à Leicester, on s'est dit que Van Gaal allait abandonner son 3-5-2 pour un 4-4-2 plus pragmatique et mieux taillé pour la Premier League. Mais non, l'ancien sélectionneur des Oranje a persisté et le groupe a répondu favorablement. Il fallait surtout que chacun comprenne son rôle et mette sa polyvalence au service du collectif. Ainsi, des garçons comme Ashley Young et Antonio Valencia – positionnés aujourd'hui en latéraux – ont parfaitement répondu aux attentes du Mister. Idem pour pour Wayne Rooney, qui a joué dans l'entrejeu durant les fêtes. On dit qu'il faut en règle générale trois mois pour appréhender un nouveau schéma tactique. Manchester United n'a pas dérogé à la règle.

  • Les...








  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant