Valls vs Macron : l'entomologiste Hollande laisse encore un peu faire

le
0
Le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l?Économie Emmanuel Macron se livrent à une guerre sans merci. Et François Hollande ne semble pas vraiment vouloir arbitrer...
Le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l?Économie Emmanuel Macron se livrent à une guerre sans merci. Et François Hollande ne semble pas vraiment vouloir arbitrer...

À l'automne 2012, François Hollande avait laissé Arnaud Montebourg et Jean-Marc Ayrault atteindre un point de non-retour dans l'affaire Florange. Le premier, alors ministre du Redressement productif, voulait la nationalisation temporaire du site sidérurgique ; le second, Premier ministre à l'époque, ne voulait pas en entendre parler. Le ton était monté, jusqu'à la menace de démission d'Arnaud Montebourg, qu'Ayrault n'avait refusé qu'à contrec?ur, sur ordre tardif de François Hollande. Un an plus tard, c'est entre le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault que la situation s'était envenimée. En cause, l'expulsion du territoire de la jeune Leonarda, que Valls assumait quand Ayrault voulait temporiser. Hollande n'avait pas tranché, Valls avait menacé de démissionner.

En 2014, trois de ses ministres voulaient la tête de Jean-Marc Ayrault. François Hollande avait laissé faire, tout en observant la situation comme un entomologiste. Manuel Valls, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg avaient obtenu la tête du chef du gouvernement. Le premier s'était installé à Matignon, le second avait hérité du portefeuille de l'Éducation nationale, le troisième de Bercy. Et puis François Hollande les avait vus s'entredéchirer sur les termes de leur accord, qui tournait sur rien de moins qu'une éventuelle réorientation de la politique économique de la France. Tout cela s'était terminé par un psychodrame estival à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant