Valls veut ancrer davantage la PJ dans les banlieues sensibles

le
0

Devant une centaine de chefs de service, le ministre de l'Intérieur a dressé une nouvelle feuille de route. La PJ devra s'investir plus dans les Zones de sécurité prioritaire, renforcer le renseignement opérationnel et se rapprocher des gendarmes et de la police en tenue.

Les héritiers des fameuses Brigades du Tigre, qui ont récemment célébré leur centenaire, changent de cap. Devant une centaine de chefs de service réunis jeudi à la Maison de l'Amérique Latine, Manuel Valls a dévoilé les contours d'une feuille de route assez révolutionnaire, notamment en demandant à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) de s'ancrer davantage dans le terreau des banlieues où s'enracinent les trafics.

Pendant trop longtemps, il a été reproché à la PJ de ne travailler que sur le haut du «spectre» du grand banditisme, oubliant ses relais dans les quartiers où prospèrent caïdats et économie souterraine. «7% des affaires réalisées par la DCPJ, 12% des personnes ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant