Valls : un million de ménages supplémentaires exemptés d'impôt en 2015

le
55
Valls : un million de ménages supplémentaires exemptés d'impôt en 2015
Valls : un million de ménages supplémentaires exemptés d'impôt en 2015

Bis repetita. Après son deuxième discours de politique générale en cinq mois, Manuel Valls a de nouveau obtenu ce mardi la confiance de l'Assemblée nationale. Mais avec 269 voix «pour» (244 «contre» et 53 abstentions), la majorité recueillie est nettement inférieure aux 306 enregistrées lors du précédent vote en avril (239 «contre» et 26 abstentions). C'est aussi bien en dessous du seuil symbolique des 289 voix de majorité absolue.

La différence s'explique notamment par l'abstention des écologistes et de 31 élus socialistes «frondeurs». Critiques de Bruxelles et de Berlin, réponse cinglante aux propositions choc du Medef... Les signaux lancés à la gauche dans son discours n'ont donc pas suffi au Premier ministre pour rassembler son camp.

A VOIR. La majorité de Valls passée au crible

Principales annonces : la baisse d'impôt sur le revenu concernera 6 millions de ménages en 2015, contre 4 millions cette année, même si aucun montant n'a été cité; un million de ménages supplémentaires vont même sortir de l'impôt en 2015 ; le minimum vieillesse aura un petit coup de pouce (800 euros contre 792 actuellement), tandis que les petites retraites (moins de 1.200 euros) bénéficieront d'une prime exceptionnelle, d'un montant là encore non précisé.

Après une rentrée calamiteuse pour l'exécutif, entre gouvernement encore resserré et résultats économiques en berne, le résultat du vote de ce mardi apparaît comme un nouveau revers politique, qui ne manquera pas de nourrir la conférence de presse de rentrée de François Hollande jeudi. Au delà, la course d'obstacles pour le couple exécutif devrait se poursuivre avec l'annonce probablement en fin de semaine de la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP et de difficiles débats budgétaires, prochain rendez-vous fixé par la «fronde».

VIDEO. L'édito du Parisien. Valls lance un défi à Sarkozy

ZAPPING - Le discours de Manuel Valls en 3 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH le jeudi 18 sept 2014 à 19:49

    Ou son les frondeurs, mdr, c plutôt les escargots qu'ils devraient se surnommer, ben!! Oui, ils rampent, ils bavent devant le premier venu qui aboie, le pire c qu'ils nous rabâchent quand nous on vote "élections municipal, européen, etc....," surtout ne pas voter BLANC ou aller voter Mr les citoyens, et eux ils s'abstient, bande de Bronqui

  • M3366730 le mercredi 17 sept 2014 à 21:54

    pour les économies : réformons les retraites des fonctionnaires d'état, collectivités, régimes spéciaux pour alignement sur le privé http://www.ifrap.org/Baisse-de-la-cotisation-retraite-des-fonctionnaires-le-comble,14206.html : les salariés du privé financent presque la moitié de leurs retraites (41 %) ; les fonctionnaires des collectivités locales et des hôpitaux environ un cinquième (22%) ; les fonctionnaires civils d’État environ un dixième (11 %).

  • M3366730 le mercredi 17 sept 2014 à 21:48

    Oui pour les baisses d'impôts seulement sur ceux et celles qui paient le + et faire des économies dans les comptes de l'état, des collectivités, des régions, à savoir non remplacement de fonctionnaires des collectivités, des régions de l'état , augmentations de leurs cotisations salariales pour rejoindre le taux du privé (même s'il ont une retraite plus confortable que dans le privé), remise en cause des régimes spéciaux et de élus nationaux, etc.

  • CHAKHO le mercredi 17 sept 2014 à 18:20

    Ménages exemptés d'impôt, recul devant les lobby des professions réglementées,... Comment va-t-il réduire le déficit ?? Conseil, acheter de l'or.

  • M3155433 le mercredi 17 sept 2014 à 17:31

    Changer les regles des impots et autres taxations tous les ans !!! pourquoi ne pas le faire tous les trimestres ? c'est encore plus irresponsable , donc un meilleure but pour ces nazes de politiciens

  • G.DESJON le mercredi 17 sept 2014 à 17:18

    sortir 1,8 M de ménages de l'impôt, c'est tenter d'acheter autant de voix pour les prochaines élections : C'EST LE SEUL BUT POURSUIVI.

  • M2941863 le mercredi 17 sept 2014 à 14:34

    Qui va payer la différence ... PAS les riches déja partis ou ayant délocaliser leur activité... Que le grostas demande aux stés, notamment bouygues, qui font travailler à moindre cout des immigrés dénommés "détachés" qui prennent le travail des français et ne payent RIEN en France!

  • slivo le mercredi 17 sept 2014 à 12:46

    "...Valls : un million de ménages supplémentaires exemptés d'impôt en 2015...". Traduction de la novlangue : Nous serons de moins en moins nombreux à devoir payer de plus en plus.

  • M1945416 le mercredi 17 sept 2014 à 10:07

    faudra aller dans la rue , casser pour se faire entendre, rien d'autre a faire

  • M8252219 le mercredi 17 sept 2014 à 09:31

    Et toujours la fonction publique haute et basse qui pille la France de 150 milliards d'euro par an : par des avantages de toutes sortes non imposables ou déductibles des impôts