Valls-Taubira: les socialistes restent divisés sur la sécurité

le
0
À l'université d'été du PS à La Rochelle, les lignes de fracture entre les deux ministres et leurs courants sont réapparues.

Envoyées spéciales à La Rochelle

Samedi, à l'hôtel Mercure de La Rochelle. Il est 15 h 45. Deux poids lourds du gouvernement, deux visions de la gauche, se croisent. Manuel Valls est dans la salle des petits déjeuners, au premier étage. Assis à une table, seul. Face à lui-même. Le ministre de l'Intérieur vient de prononcer le discours censé calmer le jeu après ses désaccords avec Christiane Taubira sur la réforme pénale. «Le ministre de l'Intérieur est de gauche!, a-t-il hurlé au micro. Il est socialiste et fier de l'être.» Pense-t-il, en cet instant, aux quelques huées qui ont accompagné le début de son discours, immédiatement couvertes par les applaudissements? Entend-il les sifflets qui ont jailli quand il a évoqué l'évacuation du campement de Roms de Vaulx-en-Velin?

Soudain Christiane Taubira apparaît. Valls est ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant