Valls-Taubira : «La preuve que leur entente est un leurre», selon Alliot-Marie

le
5
Valls-Taubira : «La preuve que leur entente est un leurre», selon Alliot-Marie
Valls-Taubira : «La preuve que leur entente est un leurre», selon Alliot-Marie

Manuel Valls tente bien ce mercredi matin d'éteindre l'incendie allumé mardi par ses critiques de Christiane Taubira. Mais l'occasion est trop belle à droite. Pas question de laisser passer ce qui paraît être un nouveau couac au sein de la majorité. La veille en effet, Le Monde avait révélé une note adressée fin juillet à la présidence où Manuel Valls pointe de nombreux désaccords avec sa consoeure sur le projet de réforme pénale. Le ministre n'y est pas tendre avec sa camarade mais Christiane Taubira le lui rend bien, très «étonnée», dit-elle, de l'apprendre dans les médias. Du pain bénit pour l'opposition dont le député UMP des Alpes-Martimes Éric Ciotti s'est déjà saisi mardi. Selon lui, François Hollande doit choisir, l'un des deux doit partir. Ce mercredi matin, les commentaires sont tout aussi vifs.

L'UMP se frotte les mains

Michèle Alliot-Marie : «Un couac de plus!». Celle qui a exercé les deux fonctions de ministre de l'Intérieur et de la Justice, estime sur Europe 1 que cette dissonance est «un couac de plus dans la gestion gouvernementale! C'est la preuve que les opérations de communication qui tendaient à faire croire que l'un et l'autre s'entendaient bien ne sont qu'un leurre». L'ancienne ministre fustige également «l'inexistence du Premier ministre» face à cette querelle Valls-Taubira. Concernant la suppression des peines planchers pour les récidivistes et la multiplication des alternatives à la prison, Michèle Alliot-Marie affirme que «l'action de Taubira s'inscrit dans un esprit de revanche qui consiste à vouloir supprimer tout ce qui a été fait auparavant, même si cela commençait à donner des résultats. [...] Je pense que la sécurité des Français implique qu'il y ait une continuité dans l'action. Je sais que les socialistes sont complètement hermétiques à ce qu'est la réalité quotidienne de la délinquance. Lionel Jospin avait fini par reconnaitre qu'ils ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mercredi 14 aout 2013 à 12:16

    Mais qu'est-ce qu'il en dit le gros tout mou de la Lanterne ??

  • janaliz le mercredi 14 aout 2013 à 11:26

    Le syndicat de la magistrature soutient taubira... le machin du mur des k..., c'est bien cela, n'est-ce-pas...

  • 66michel le mercredi 14 aout 2013 à 11:12

    style nordiste 5%style sudiste 95%

  • dhote le mercredi 14 aout 2013 à 10:25

    Donnez nous un chiffre: le nombre de détenus par nationalité et nous pourrons juger.

  • 66michel le mercredi 14 aout 2013 à 10:05

    vraiment le grand cirque ce gouvernement