Valls serait le meilleur Premier ministre en cas de remaniement

le
27
MANUEL VALLS, MEILLEUR PREMIER MINISTRE EN CAS DE REMANIEMENT, SELON IFOP
MANUEL VALLS, MEILLEUR PREMIER MINISTRE EN CAS DE REMANIEMENT, SELON IFOP

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls serait le choix préféré des Français pour le poste de Premier ministre dans l'éventualité d'un remaniement du gouvernement, selon un sondage Ifop pour le site Atlantico publié samedi.

A la question de savoir quelle personnalité ils souhaiteraient voir nommée Premier ministre dans le contexte "de difficultés que connaît le gouvernement", 30% des sondés ont répondu Manuels Valls, loin devant Martine Aubry (10%) ou Jean-Marc Ayrault (6%), dit l'institut.

Parmi les sympathisants socialistes, Manuel Valls et Martine Aubry font jeu égal, chacun recueillant 25% des réponses.

"En terme de ligne politique, l'électorat socialiste est très divisé, ce qui explique les difficultés de François Hollande. Il doit donc commencer par s'adresser à son camp en respectant un certain nombre d'équilibres. C'est toute la difficulté de l'exercice", explique Jérôme Fourquet de l'Ifop.

A droite, les sympathisants de l'UMP sont près de 50% à soutenir Manuels Valls face aux autres personnalités de gauche pour prendre la tête du gouvernement. Aucun d'entre eux ne soutient l'actuel Premier ministre Jean-Marc Ayrault en cas de remaniement.

Ce sondage a été effectué entre le 23 et le 25 octobre sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 personnes, âgées de 18 ans et plus.

Marion Douet, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le dimanche 27 oct 2013 à 11:03

    Bof, un tigre de papier aux muscles des mâchoires hypertrophiés... en clair du vent!

  • M596168 le samedi 26 oct 2013 à 23:54

    http://hollande-degage.fr/petition/

  • M19160 le samedi 26 oct 2013 à 18:45

    "les solutions qu'ils proposent étant collectivement largement au-dessous des compétences individuelles de leurs membres"; superbe formulation knbskin que l'on pourrait reformuler ainsi: "les membres des partis prennent les électeurs pour des kh0ns..." Mais peut-être que les électeurs qui commencent à comprendre le jeu des politiciens vont évoluer et s'ouvrir à des expériences nouvelles si on leur en propose. On peut toujours rêver...

  • nebraska le samedi 26 oct 2013 à 18:42

    Bonjour knbskin et le forum, Une bonne journée aujourd'hui à priori.

  • nebraska le samedi 26 oct 2013 à 18:40

    Que valls soit nommé 1er ministre et qu'il fi..che dehors la duflot, la fleur et autre na.ze payés. à ne rien faire.......Et surtout, qu'il envoi le gign pour fou.tre dehors tous les ministres et conseillés payés avec notre argent à ne rien "ficher" (fo.ut.re).

  • knbskin le samedi 26 oct 2013 à 18:37

    Le sujet de l'immigration, en fait la gestion des flux migratoires, est directement lié à d'autres très importants, comme le chômage. Les "inemployables" illettrés et non qualifiés) n'ont plus leur place en France. Il faut donc ne plus en créer, les empêcher d'entrer, et les convaincre de sortir. Ils constituent les gros bataillons de chômeurs de moins de 50 ans.

  • frk987 le samedi 26 oct 2013 à 18:36

    Manolo est un socialo, donc par définition un adepte d'un système économique qui n'existe plus dans le monde actuel. Ne rêvez pas avec ce c.. qui de toute façon sera coincé par Hollandouille.

  • desmar10 le samedi 26 oct 2013 à 18:32

    Non ,il ne serait pas meilleur .Sarkosy fut ministre de l’intérieur et on connait la suite!! le sujet de l 'immigration et de la délinquance sont souvent très populaire d'où l'intérêt lié au personnage 'qui sait manipuler!!Mais une fois ,1er ministre ,d'autres sujets le préoccuperont et les histoires de "droit du sol "deviendront POUR LUI secondaires!!

  • knbskin le samedi 26 oct 2013 à 18:31

    Exact, M19160 ... TOUS les partis vont faire le maximum pour savonner la planche à Payre : la place est trop bonne. De plus, les idées défendues ne sont pas "populaires" en France. Ce sont des solutions concrètes, et les gens n'aiment pas trop ça, sauf pédagogie massive. Que les partis politiques se gardent bien de faire, les solutions qu'ils proposent étant collectivement largement au-dessous des compétences individuelles de leurs membres.

  • cg46 le samedi 26 oct 2013 à 18:21

    Un socialo : donc dehors !