Valls réveille les universités PS de La Rochelle

le
0
Le ministre de l'Intérieur a pleinement assumé samedi la ligne dure qu'il a tracée au cours de l'été lors des émeutes d'Amiens et du démantèlement des campements de Roms.

Les universités d'été du PS seront sans doute les siennes. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a réveillé samedi le grand rassemblement socialiste de La Rochelle qui ronronne depuis vendredi. Participant à une séance plénière consacrée à la reconquête des classes populaires aux côtés notamment de son collègue de l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon et du porte-parole du PS David Assouline, l'ancien député-maire d'Evry (Essonne) a mis le feu à la salle. Il a été longuement acclamé par les militants. Pourtant, les propos qu'il a tenus ne sont pas forcément ceux que préfèrent entendre les socialistes.

Durant dix minutes, au cours d'un discours qui aurait pu être celui d'un meeting, montrant ses poings, hurlant au micro, Valls a parlé de «la jungle qui veut chasser la République des quartiers», de «l'ordre communautariste» contre lequel il faut lutter, de «la lutte contre l'insécurité». Le ministre de l'Intérieur est resté ferme, n'a pas d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant