Valls réaffirme l'engagement de l'Etat pour Marseille

le , mis à jour à 13:37
0

MARSEILLE, 29 mai (Reuters) - Le Premier ministre Manuel Valls a réaffirmé vendredi l'engagement du gouvernement en faveur de la métropole Aix-Marseille-Provence et de la deuxième ville de France où, selon lui, "plus qu'ailleurs, l'Etat doit incarner l'action". Entouré de neuf ministres, il a présidé en préfecture un comité interministériel pour la future métropole, qui doit voir le jour le 1er janvier 2016 sur un territoire englobant 92 communes et 1,8 million d'habitants. "C'est une première, mais pas un premier pas. Il s'inscrit dans un engagement voulu en 2012 par Jean-Marc Ayrault." Son prédécesseur à Matignon s'était à l'époque engagé à aider au développement de l'agglomération marseillaise en ciblant la sécurité et la métropole. L'Etat contribue aux investissements de la région grâce au contrat de plan Etat-région à hauteur de 1,6 milliard d'euros. Manuel Valls a souligné que ce contrat financé à parts égales par les deux parties permettrait notamment le financement d'un plan campus à hauteur de 120 millions d'euros, l'engagement de 290 millions d'ici 2020 dans des projets ferrés et routiers à Marseille et de 300 millions d'euros dans le développement économique du grand port maritime de Marseille. "Quand le catalogue est bon pour la ville, je prends", a dit la sénatrice socialiste Samia Ghali, maire de l'un des huit secteurs de la ville. Le Premier ministre a confirmé un "surcroît de dotation de 50 millions par an" pour accompagner les investissements de la future métropole, une "somme ridicule et inadaptée au regard du territoire" selon Nicolas Isnard, le président de l'une des six intercommunalités qui doit être englobée dans la future entité. (Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant