Valls promet des "propositions" sur la déchéance de nationalité

le
0
    PARIS, 26 janvier (Reuters) - Manuel Valls fera mercredi des 
"propositions" sur la rédaction de l'article consacré à la 
déchéance de nationalité censé figurer dans la révision 
constitutionnelle voulue par François Hollande, a-t-il dit mardi 
devant les députés. 
    Mercredi, le Premier ministre doit intervenir en fin de 
matinée devant la commission des lois de l'Assemblée nationale. 
    "Je ferai demain des propositions, après toute cette phase 
de consultation, pour permettre (...) le rassemblement le plus 
large", a déclaré Manuel Valls lors de la séance de questions au 
gouvernement.  
    "Rassemblement le plus large qui doit se faire avec le souci 
de respecter pleinement l'engagement du président de la 
République (...) et de faire en sorte que cette écriture, cet 
article 2 (...), rassemble le plus largement", a-t-il ajouté. 
    L'exécutif peine à trouver un consensus à gauche depuis les 
annonces de François Hollande, qui a déclaré trois jours après 
les attentats meurtriers de novembre dernier vouloir étendre la 
déchéance aux binationaux nés français convaincus de terrorisme. 
    Certains parlementaires, jusque dans les rangs socialistes, 
ont fait part de leur opposition à cette proposition longtemps 
portée par la droite et plus encore au projet de l'inscrire dans 
la Constitution. 
    Le chef de l'Etat a consulté vendredi les dirigeants des 
partis représentés à l'Assemblée en affirmant sa volonté de 
d'obtenir le rassemblement le plus large possible autour du 
texte qui sera soumis au Congrès. 
    Le président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le 
Roux, a esquissé lundi une piste en affirmant que le projet de 
révision constitutionnelle pourrait ne pas faire référence à la 
binationalité.  ID:nL8N15922I      
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant