Valls privé de courant lors d'un meeting de soutien dans le Doubs

le
3
Valls privé de courant lors d'un meeting de soutien dans le Doubs
Valls privé de courant lors d'un meeting de soutien dans le Doubs

Manuel Valls a passé une heure dans le noir ce mardi soir. Le Premier ministre était venu participer à un meeting à Audincourt (Doubs), près de Montbéliard, pour soutenir le socialiste Frédéric Barbier, candidat à la législative partielle pour succéder à Pierre Moscovici. Or, la réunion publique a démarré avec une heure de retard à cause d'une coupure d'électricité, revendiquée par...la CGT-Mines-énergie.

Arrivé sur place peu après' heures, Manuel Valls a entamé un point de presse en compagnie de Frédéric Barbier, lorsque la salle a été plongée dans la pénombre et le son coupé. Le Premier ministre, qui a toutefois eu le temps de commenter les chiffres du chômage, a dû prendre son mal en patience.

Une panne revendiquée par la CGT

Une heure plus tard, le courant a été rétabli. Et le chef du gouvernement est entré en scène, aux côtés du candidat PS, et sous les applaudissements de quelques centaines de militants venus assister au meeting. 

La panne de courant n'était pas accidentelle. Elle a été revendiquée par la CGT d'ERDF. «La Fédération Nationale Mines Energie CGT et ses syndicats présents au rassemblement à Audincourt, soutiennent la coupure d'électricité réalisée par les électriciens et gaziers lors du meeting. Cette action vise à rappeler que cette loi de transition énergétique est une bonne idée, mais avec de très mauvaises solutions !» explique le syndicat CGT mines-énergie dans un communiqué, estimant que cette loi «achèverait le processus de casse du service public de l'électricité».

Sur Twitter, le vice-président du FN, Florian Philippot, s'est fendu d'un message moqueur. «Manifestement Valls manquait de jus ce soir dans le Doubs, comme son parti !» a raillé le bras droit de Marine Le Pen, venue vendredi dernier dans le Doubs pour soutenir sa candidate. 

Manifestement #Valls manquait de jus ce soir dans le Doubs, comme son parti !... ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 28 jan 2015 à 07:23

    Il aurait du demander le soutien de Le Paon

  • M8252219 le mercredi 28 jan 2015 à 07:11

    C'est cela les copains de Gôche, le socialisme face à ses contradictions,statuts spéciaux employés protégés et choyés, l'inégalité républicaine.

  • s.thual le mercredi 28 jan 2015 à 00:19

    normal dans le doubs abstiens toi !