Valls persiste dans son soutien au nouvel aéroport de Nantes

le
0

BREST, 18 décembre (Reuters) - Le Premier ministre Manuel Valls a réaffirmé jeudi son soutien au projet controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, déclarant ne voir "aucune ironie" dans les propos de Ségolène Royal qui lui a souhaité "bon courage". La ministre de l'Ecologie a visiblement été prise de court sur France 5 mercredi soir lorsqu'on lui avait annoncé que Manuel Valls, dans une interview à paraître jeudi dans le quotidien Ouest-France, prônait le début de la construction en 2015 après l'épuisement des recours juridiques. "Bon courage!", avait-elle déclaré en faisant allusion à l'opposition à ce projet et qui a parfois pris une tournure violente avant la suspension des travaux en raison des recours. Le Premier ministre a indirectement répondu jeudi à Ségolène Royal en marge d'une visite à Brest, un an après la signature du "Pacte d'avenir pour la Bretagne". "Je n'y vois aucune ironie et je pense que nous avons tous besoin de courage, de constance et de cohérence", a t-il dit lors d'un point presse. "Et vous le savez, je mène fermement la barque du gouvernement." Il avait auparavant détaillé les raisons pour lesquelles il estimait souhaitable d'engager la construction de cet équipement après l'épuisement des recours devant le tribunal administratif, évoquant précisément la constance, la cohérence et le courage. "La constance à l'égard d'un projet utile à Nantes, à sa métropole, à la Bretagne, et plus largement à l'ouest de la France, (...) la cohérence avec le respect du choix des élus, le respect de la justice administrative et le courage car il ne faut jamais céder face à l'adversité et aux menaces." (Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant