Valls : "Nous nous sentons tunisiens"

le
1
Nous nous sentons tunisiens, a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls.
Nous nous sentons tunisiens, a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls.

"Nous nous sentons tunisiens", a déclaré mercredi le Premier ministre français Manuel Valls après l'attaque meurtrière du musée du Bardo de Tunis, dénonçant la "lâcheté" et l'"ignominie" de l'attentat qui est une "nouvelle alarme" annonçant que "le monde a changé". "Une fois de plus, le monde a été saisi d'effroi. Une fois de plus, la démocratie a été visée. La belle démocratie tunisienne, exemplaire. Une fois de plus, on a voulu abattre la liberté, et détruire la culture, l'universel avec le musée du Bardo", a déclaré Manuel Valls en préambule de la conférence de presse de présentation du projet de loi pour le renseignement porté par son gouvernement. "Comme le président de la République l'a fait, j'adresse à nouveau au gouvernement tunisien et à toute la population tunisienne le soutien total de la France. Nous sommes aux côtés de la Tunisie, de son peuple. Nous nous sentons tunisiens", a-t-il ajouté. "Avec eux, nous nous serrons les coudes, car le combat que nous devons mener est plus que jamais un combat commun. Un combat que nous devons mener en étant fidèles à ce que nous sommes. La guerre contre le terrorisme, la France la mènera toujours avec la force du droit", a-t-il assuré avant de présenter le nouveau projet de loi. "Ce nouvel acte de barbarie, c'est une nouvelle alarme qui annonce que le monde a changé. Que plus rien n'est comme avant", a encore dit Manuel Valls. "Nous sommes tous tunisiens. Je suis tunisien",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le jeudi 19 mar 2015 à 14:55

    Non, on se sent brimé!