Valls : «Nous devons faire des efforts pendant des années»

le
51
Valls : «Nous devons faire des efforts pendant des années»
Valls : «Nous devons faire des efforts pendant des années»

«El hombre del año 2014» parle cash. Sacré homme de l'année 2014 par El Mundo, Manuel Valls n'y va pas par quatre chemin dans les colonnes du quotidien espagnol ce lundi : «Je ne veux pas dire aux Français que, d'ici deux à trois ans, nous en aurons fini avec les sacrifices.» Un discours qui tranche avec l'optimisme affiché par François Hollande, lors de son déplacement à Saint-Pierre-et-Miquelon.

«Nous devons faire des efforts pendant des années pour que la France soit plus forte, pour que ses entreprises soient plus compétitives et pour que son secteur public soit plus efficace, avec moins de coûts et moins d'impôts», assure celui qui est présenté par le journal conservateur comme «l'Espagnol (NDLR : Valls est né à Barcelone) qui veut changer la France».

Certes, Valls dit espérer un retour de la croissance dans les prochains mois. Et «qu'avec plus de croissance, il y aura bien sûr plus de travail et qu'on pourra augmenter les salaires». Mais, prévient-il, pas question de se relâcher pour autant. «L'effort pour parvenir à un Etat plus efficace, plus stratégique mais avec moins de coûts, devra continuer», prévient-il. Il insiste : «Si d'ici deux ou trois ans nous avons plus de croissance et nous cessons nos efforts pour réduire la dépense publique, nous perdrons ce que nous aurons acquis.»

Le locataire de Matignon se dit convaincu que les Français, qu'il juge «en avance sur leurs dirigeants politiques», ont compris la nécessité des réformes. Il jure aussi que la majorité du Parti socialiste les approuve. «Depuis que je suis Premier ministre on dit cette loi ne passera pas. Nous avons passé deux motions de confiance, tous les budgets et même la réforme des régions», souligne-t-il.

Motus sur la présidentielle

Pas question pour Manuel Valls d'évoquer de quelconques ambitions élyséennes. Quand El Mundo lui demande s'il se voit en candidat à la présidence de la République, il fait preuve d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.guer le mardi 30 déc 2014 à 14:09

    Tout le monde serait prêt à faire des efforts si l'Etat et les Collectivités Locales montraient l'exemple en diminuant leurs effectifs surabondants. Mais ce n'est pas le cas ...

  • mlaure13 le mardi 30 déc 2014 à 12:08

    Egalité avec nos Elus ? Savez-vous qu'ils bénéficient fiscalement du prélèvement à la source de sorte que leurs indemnités d'élus ne se cumulent pas avec les revenus qu'ils peuvent percevoir par ailleurs à titre privé, et d'éviter de monter dans la tranche de revenus où tout autre contribuable serait assujetti http://www.boursorama.com/actualites/interactif-age-moyen-cumul-parite--portrait-en-chiffres-du-nouveau-senat-26036cc95b7a9ee9ceae27ff4ab0b7f1...!...ET LE PARACHUTE DORE DES RETRAITES !!!

  • M1945416 le mardi 30 déc 2014 à 11:54

    le potager heu , j'en ai un , ça revient plus cher si je compte tout que si j'achète les produits, mais j'ai un produits dont je maitrise la qualité , et cueillir ses propres légumes et fruits c'est bien …

  • gyere le mardi 30 déc 2014 à 11:51

    Ce qui revient à dire : "tant que nous sommes au pouvoir, on se sert (du verbe servir) et vous n'avez rien de bon à attendre, alors serrez vous la ceinture!!

  • dsta le mardi 30 déc 2014 à 11:50

    Donne déjà l'exemple en supprimant les 3/4 des parlementaires! Aux Philippines, pour 100 millions d'habitants: 24 sénateurs, 250 députés...et un taux de croissance de 7.2% ! A toi de jouer Valls, çà c'est ton boulot...Tes incantations on s'en tape, laisse çà aux sorciers ! Attaque et résous les problèmes, au lieu de blablater !!!

  • launor le mardi 30 déc 2014 à 11:36

    Les seuls moyens légaux de couper les vivres aux profiteurs (il n'y a pas que les zoms politiques) c'est le temps partiel (si on n'est pas fonctionnaire), le potager, le troc, et la thésaurisation à l'étranger.

  • nanard83 le mardi 30 déc 2014 à 11:24

    "on a passé 2 motions , les budgets et la réforme des régions " dit-ilAssurément , l'assemblée est socialiste , ils ne vont pas voter contre eux , quand même !!!Les budgets : ou sont les économies de l'état ??la réforme régions : on attend de savoir que vont devenir les conseillers des régions supprimées , et tous les inutiles qui tournent autour ( mis à la retraite , ils couteront encore plus cher au contribuable )

  • idem12 le mardi 30 déc 2014 à 11:16

    "Nous" ? vraiment ?

  • fbordach le mardi 30 déc 2014 à 10:50

    Sauf que le mulet, pour ceux qui sont restés en France, il a décidé de moins travailler, de moins cotiser et d'enclencher la spirale de la défiscalisation à outrance voire des moyens moins avouables. Et la, les ânes du gouvernement constatent, oh surprise, que TVA et impôts ne sont pas au rendez vous...

  • ppetitj le mardi 30 déc 2014 à 09:52

    Malheureusement le "nous" n'inclus pas les politiques dans l'effort...Mais plutôt le "vous"....