Valls ne veut pas être "l'otage" de Gattaz, l'invite à négocier

le
3
    PARIS, 20 avril (Reuters) - Manuel Valls a invité mercredi 
le président du Medef "à revenir à la table des négociations" 
sur le projet de réforme du Code du travail, regrettant que le 
patronat prenne "en otage" la négociation sur l'assurance 
chômage. 
    Pierre Gattaz a menacé mardi de se retirer des négociations 
sur l'assurance chômage si le gouvernement ne rétablit pas dans 
sa version initiale le projet de loi El Khomri dans un délai de 
trois semaines.   
    "J'appelle Pierre Gattaz à revenir à la table des 
négociations", a déclaré le Premier ministre sur France Info. 
    "Je regrette cette méthode qui consiste à poser des 
ultimatums, à prendre en otage la négociation de l'assurance 
chômage (...), c'est je crois honnêtement ne pas être à la 
hauteur de la responsabilité en tant que partenaire social", 
a-t-il souligné. 
    Le projet de loi qui sera en discussion à compter du 3 mai à 
l'Assemblée nationale ne peut être l'"otage d'enjeux internes au 
patronat", a-t-il souligné. 
    "Je crois à la négociation, je crois au dialogue, je crois 
au rôle des partenaires sociaux, bref je crois au paritarisme", 
a poursuivi Manuel Valls. 
    "Il faut respecter le Parlement qui aujourd'hui s'est saisi 
de cette loi, qui l'enrichit, l'amende", a-t-il insisté. 
 
 (Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a 8 mois

    Gattaz a bien raison d'adresser, enfin, un ultimatum à ce gouvernement d'incapables qui n'a aucune autorité et recule devant des lycéens incompétents en matière de droit du travail ! Halte à la médiocrité et à la démagogie dont Valls se fait le champion en espérant récolter quelques voix de marginaux sans avenir....

  • vmcfb il y a 8 mois

    le culte de la négociation est bien la suite de la lutte des classes; il sépare ceux qui ont des intérêts communs. Gattaz a raison de ne pas participer à un jeu de dupes, toujours perdant.

  • boudet il y a 8 mois

    Et les syndicat et étudiants, ils ne prennent pas en "otage" ? Ce n'est pas de la négociation, c'est eux qui font du chomage. Gattaz ne fait que riposter.