Valls, la rupture tranquille

le
2
Valls, la rupture tranquille
Valls, la rupture tranquille

Vendredi, musée Mauritshuis de La Haye (Pays-Bas) : Manuel Valls et Michel Sapin s'arrêtent devant un tableau de Paulus Potter, « le Taureau ». Et voilà le ministre des Finances, ami de trente ans du président, qui glisse, sans malice apparente, au Premier ministre : « Tu as vu la petite grenouille en bas ? Elle veut se faire aussi grosse que le b½uf ! » Tête de Valls... La scène ne manque pas de piquant, juste après la petite montée de tension au sein du duo exécutif, à la suite de la sortie choc du Premier ministre dans « l'Obs » contre « la gauche passéiste ».

A quoi joue donc Manuel Valls en donnant des coups de corne à la gauche ? D'aucuns au PS, furax, le soupçonnent de préparer sa sortie de Matignon sur un clash. « Son obsession, c'est que la gauche gouverne dans la durée. Il ne va pas dire : Je me casse ! » balaie un proche, qui concède qu'il n'est pas à l'abri d'un accident sur un vote au Parlement et que la bérézina attendue aux cantonales et régionales de 2015 ne va rien arranger. Au Parti socialiste, on le suspecte aussi de penser fort à la présidentielle. La réalité est plus subtile. Emporté par le fond dans les sondages par le président, Valls cultive sa différence. Et fait entendre sa propre musique, avec ses désaccords, pianissimo. La rupture tranquille, en somme. « Moi, je dois être moi-même », confie-t-il dans le Falcon qui l'emmène vendredi en... Hollande. Il veut, dit-il, imposer l'image d'un réformateur « progressiste » et « lucide », qui « ne zigzague pas ». Sous-entendu, pas comme l'autre... « Sa stratégie, c'est de montrer qu'il est en cohabitation ! » s'agace un habitué de l'Elysée.

« Je n'ai aucun regret », assure Valls après ses propositions transgressives dans « l'Obs ». Sa relation au président est plus apaisée qu'il n'y paraît. Hollande n'a pas découvert l'interview, il l'a relue. « Il y a eu des corrections, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le dimanche 2 nov 2014 à 07:56

    Un mouvement longitudinal du menton ne fait pas un caractère.

  • Spartaku le dimanche 2 nov 2014 à 07:52

    Encore un droi t os qui tente sa chance à Gauche car trop de concurrents à Droite .. DE la graine de mitterrand ce valls !