Valls : la famille de Léonarda «ne viendra pas en France»

le
2
Valls : la famille de Léonarda «ne viendra pas en France»
Valls : la famille de Léonarda «ne viendra pas en France»

Le Premier ministre Manuel Valls l'assure ce mercredi soir : la famille rom kosovare de Leonarda Dibrani, lycéenne expulsée en fin d'année dernière «ne viendra pas en France».

«Cette famille, la famille Dibrani  ? vous savez quelle était ma position lorsque j'étais ministre de l'Intérieur ? n'a rien à faire en France, donc elle ne viendra pas en France», a déclaré Manuel Valls, interrogé depuis Barcelone par i-télé.

«Nous avons besoin, sur ce sujet de l'immigration, de fermeté et avec Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, nous incarnons, je crois, cette fermeté et cette France et cette Europe qui doivent aussi se protéger», a-t-il ajouté avant de participer à un meeting européen dans sa ville natale.

Mercredi matin, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, avait déjà écarté la possibilité d'un retour en France via un changement de nationalité de la famille.

Selon l'hebdomadaire Valeurs actuelles, qui cite une note du service de sécurité intérieure de l'ambassade de France au Kosovo, le père de Leonarda aurait entrepris des démarches pour changer de nom et de nationalité. Dans ce cadre, il pourrait devenir ressortissant de la Croatie, pays membre de l'Union européenne, ce qui théoriquement pourrait lui permettre de revenir en France grâce à la libre circulation des personnes dans l'espace Schengen.

«Vous avez ma parole qu'on ira !»

Léonarda Dibrani, 16 ans

Les journalistes du Point.fr sont parvenus à contacter la famille Dibrani à Mitrovica, au Kosovo. Au bout du fil, le père de Léonarda, Resat Dibrani, leur a confirmé son intention de se rendre en Croatie : «Juste pour faire les passeports pour la famille et retourner ensuite en France.» Léonarda, 16 ans, a ensuite juré à ses interlocuteurs du Point.fr : «Vous avez ma parole qu'on ira !»

Le 8 octobre 2013, Resat Dibrani, le père, avait été expulsé en premier vers le Kosovo. Le 9 octobre, la mère de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 21 mai 2014 à 23:57

    C'et sûr, pas en France, mais à Marseille ou le 93.

  • 2445joye le mercredi 21 mai 2014 à 22:17

    C'est vraiment le grand écart entre ces propos de Valls et ceux qu'il tient simultanément sur Jean-Marie Le Pen. Quelle hypocrisie !