Valls : l'état d'urgence maintenu "jusqu'à ce que Daech soit éradiqué"

le
0
Le Premier ministre Manuel Valls.
Le Premier ministre Manuel Valls.

La fin de l'état d'urgence n'est pas pour tout de suite. Dans un entretien donné à la chaîne de télévision britannique BBC, Manuel Valls a assuré que l'état d'urgence, étendu via le vote du Parlement jusqu'au 26 février prochain pour faire face à la menace terroriste, devrait être maintenu "le temps nécessaire".

"Tant que la menace existe, nous devons nous servir de tous les moyens possibles", a expliqué le chef du gouvernement, avant d'ajouter que la mesure décrétée après les attentats du 13 novembre pourrait rester en place "jusqu'à ce que Daech (acronyme pour l'organisation djihadiste État islamique, NDLR) soit éradiqué". Et le Premier ministre d'ajouter qu'"en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, nous devons éradiquer, éliminer Daech. Nous faisons face à une guerre totale et globale avec le terrorisme. Si bien que la guerre que nous menons doit également être totale, globale et sans pitié."

"Tout à fait probable"

La prolongation de l'état d'urgence avait déjà été évoquée mercredi. À l'occasion d'un entretien avec les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, François Hollande l'a ainsi évoquée "de façon tout à fait probable", a assuré Claure Bartolone. Le président de la République "nous a annoncé qu'il aurait l'occasion de communiquer très vite pour permettre au Conseil d'État et au Parlement de se prononcer sur ce texte", a ajouté le socialiste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant