Valls interpellé à Kaboul sur la question des interprètes afghans

le
0
En visite en Afghanistan, le ministre de l'Intérieur a assuré qu'une liste de personnes ayant appuyé les forces françaises, et pouvant obtenir un permis de séjour, était en train d'être élaborée.

À Kaboul

En visite à Kaboul, Manuel Valls a tenu à saluer les gendarmes français qui ont participé à la mission tricolore en Afghanistan. Quelques heures à peine après son arrivée, le ministre de l'Intérieur s'est rendu dans la province de Wardak, au sud-ouest de Kaboul, pour «voir de près l'effort de formation accomplie» par les gendarmes au centre national de formation de la police afghane (NPTC). «C'est un retour d'expérience qui m'intéresse car nos gendarmes sont également déployés sur des opérations extérieures comme en Côte d'ivoire et au Mali», souligne le ministre. Alors que 1200 gendarmes ont foulé le sol afghan, ils ne sont plus que 37 à former la police nationale afghane dans le Wardak. Leur mission s'achève le mois prochain.

Le minist...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant