Valls-Goasguen : les députés UMP boycottent les questions au gouvernement

le
9
Valls-Goasguen : les députés UMP boycottent les questions au gouvernement
Valls-Goasguen : les députés UMP boycottent les questions au gouvernement

Un hémicycle à moitié vide et des questions pas bien méchantes. Comme annoncé et «faute d'excuses» du gouvernement, les députés UMP ont boycotté ce mercredi la dernière séance des questions au gouvernement avant la trêve liée aux élections municipales. Une politique de la chaise vide pour protester contre la vive sortie de Manuel Valls, qui accusé la veille l'un des leurs, Claude Goasguen, de «venir de l'extrême droite».

S'ils ont boudé la séance, les députés UMP n'ont pas déserté la salle des quatre colonnes et se sont abondamment expliqués devant micros et caméras. La déclaration du ministre de l'Intérieur, «c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase», a justifié leur chef de file, Christian Jacob, déplorant que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault n'ait ni «présenté les excuses de son gouvernement», ni «demandé à ses ministres d'arrêter d'être dans l'insulte, la provocation».

«Petite opération politicienne»

«Il y a un moment, il faut que ça cesse. On ne peut pas se faire insulter comme ça à longueur de temps», a abondé le député UMP du Nord, Sébastien Huygues, qui dénonce un «procès en sorcellerie de l'opposition». «Ça fait plusieurs semaines que le gouvernement répond de manière insultante aux députés d'opposition», assure son collègue de l'Yonne, Guillaume Larrivé. «Aujourd'hui, symboliquement, nous avons décidé de dire stop.»

La majorité a balayé l'événement, n'y voyant qu'«un coup de communication». «Une petite opération politicienne avant les élections municipales», a tranché le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies. Manuel Valls -très applaudi par son camp- a choisi d'ironiser, assurant à Maurice Leroy (UDI), qui venait de lui poser une question : «Je ne vais pas vous parler de votre passé qui est absolument honorable...»

VIDEO. Politique de la chaise vide à l'Assemblée

«Du mauvais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 26 fév 2014 à 17:28

    Effectivement la gauche à une tendance lourde à la stigmatisation. Elle n'a pas d'arguments sérieux à opposer; Mais il faut aussi dire que la droite ne présente pas en face son projet de redressement de la France. C'est pourtant ce qu'attendent les Français. Si le projet présenté était conforme il serait approuvé à 70% et nul ne pourrait le contester. Montrez nous que nous ne sommes plus en récréation.

  • Breizhll le mercredi 26 fév 2014 à 17:06

    en gros, je trouve les socialistes sectaires et facsistes, à l'image de leur extrême gauche. De toute façon, la gauche c'est bien et la droite c'est forcément le mal...

  • Breizhll le mercredi 26 fév 2014 à 17:04

    pardon, je voulais dire la démocratie socialiste n'a d'égale....

  • Breizhll le mercredi 26 fév 2014 à 17:02

    le fascisme socialisme n'a d'égale que le côté démocrate et républicain des communiste adepte du réel socialisme... demandez à ceux qui ont vécu du mauvais côté du rideau de fer, chez les soviétiques, ils vous expliquerons ça ..

  • jyth01 le mercredi 26 fév 2014 à 16:45

    Comme aux meilleurs moments de l'inquisition socialiste dans les années 81, quand un socialiste n'a plus d'arguments, il accuse son interlocuteur d'être fasciste. Exactement comme l'individu coloré taxe son interlocuteur de racisme, quand il est à bout d'arguments

  • M4888303 le mercredi 26 fév 2014 à 16:31

    Maintenant les aneries de l'UMP et du FN ça suffit ! S'il y a des triangulaires qu'ils fassent comme la gauche avec son extème Gauche ,le moins bien placé se retire pour le 2eme tour. Mot d'ordre ne pas faire gagner le camp adverse;c'est aussi ça la démocratie et le respect des électeurs.

  • M4888303 le mercredi 26 fév 2014 à 16:25

    En parlant de godillots les députés socialistes n'ont guère donné une autre image d'eux memes depuis 2012.C'est effarant la façon qu'ils ont d'ètre le doit sur la couture du pantalon.

  • mucius le mercredi 26 fév 2014 à 16:09

    Ils devraient même n'y plus jamais participer. Il ne sert à rien de poser des questions à des menteurs récidivistes : les réponses aujourd'hui seront démenties demain par les faits ou par ceux qui les donnent.

  • ppetitj le mercredi 26 fév 2014 à 16:07

    Le PS devient de plus en plus national socialiste...Nostalgie de Mitterrand sans doute...