Valls fait "passer des messages" sur les droits de l'Homme à Ryad

le
0

RYAD, 13 octobre (Reuters) - Manuel Valls a déclaré mardi avoir fait "passer des messages" aux autorités saoudiennes sur les droits de l'Homme, estimant que la "relation de confiance" qui existe entre la France et le royaume n'empêchent pas de rappeler certains principes. L'idylle économique franco-saoudienne est critiquée par les organisations de défense des droits de l'Homme. Environ 130 personnes ont été exécutées depuis la début de l'année dans ce pays où la peine de mort est encore pratiquée. Manuel Valls a dit avoir lancé une "appel à la clémence" pour Ali al Nimr, jeune chiite condamné à mort pour avoir manifesté contre le régime quand il était encore mineur. "Nous avons en effet abordé ces questions-là avec les autorités d'Arabie saoudite en faisant passer des messages que nous avons déjà eu l'occasion de transmettre par notre diplomatie, et notamment la position constante qui est celle de la France contre la peine de mort", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Nous défendons avec constance et cohérence des positions, qui font que nous sommes écoutés et respectés, parce que nous tenons le même langage", a-t-il ajouté, alors que la France vient de signer des accords d'une valeur de dix milliards d'euros. "Cette force nous permet de traiter l'ensemble des sujets". (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant