Valls et Taubira se déchirent au grand jour sur la réforme pénale

le
0
Le ministre de l'Intérieur demande l'arbitrage de Hollande sur le texte préparé par la garde des Sceaux. Cette lettre pourrait avoir raison de l'entente affichée par les deux ministres depuis 2012. » La lettre choc de Manuel Valls

Longtemps, Manuel Valls et Christiane Taubira ont surjoué l'entente. Bien sûr, chacun faisait entendre sa petite musique. Mais l'un et l'autre tentaient vaille que vaille de travailler ensemble, persuadés qu'ils parviendraient à faire mieux que leurs prédécesseurs de l'Intérieur et de la Justice, dont les relations ont toujours été notoirement tendues. Ils faisaient même des déplacements communs. Six, depuis mai 2012. «Elle est solide. J'aime beaucoup Christine Taubira», confiait en avril le ministre de l'Intérieur, jamais avare d'un compliment.

Mais voilà que la belle alliance se fissure au grand jour, vole en éclats sur l'autel de la réforme pénale en cours d'élaboration. À moins d'un an des municipales, nul n'ignore que ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant