Valls esquisse un mea culpa, rembourse une partie du voyage à Berlin

le , mis à jour à 08:34
1

SAINT-DENIS DE LA REUNION, 11 juin (Reuters) - Manuel Valls a annoncé jeudi qu'il rembourserait une partie de son déplacement controversé à Berlin pour la finale de la Ligue des Champions et a affirmé qu'il ne le "referait pas". Le Premier ministre était sous le feu des critiques, y compris dans son camp, depuis son déplacement samedi soir à bord d'un avion gouvernemental, avec deux de ses enfants, pour assister au match entre la Juventus de Turin et le FC Barcelone, club dont il est supporter. Les raisons alléguées - une rencontre avec le président de l'UEFA Michel Platini - n'ont pas convaincu et le chef du gouvernement s'est vu contraint d'agir à son arrivée jeudi à La Réunion. "Je me dois d'incarner un comportement parfaitement rigoureux, il ne peut donc y avoir la moindre place pour le doute", a-t-il souligné lors d'une déclaration à la presse, ajoutant avoir été "sensible, bien sûr, à la réaction des Français" qui réprouvent majoritairement son voyage. "Si c'était à refaire, je ne le referais pas. Et pour lever toute ambiguïté, tout doute, j'ai décidé d'assumer la prise en charge du voyage pour mes deux enfants", a-t-il dit, assurant que le déplacement de ces derniers n'avait pas coûté "un euro supplémentaire aux contribuables". Ce montant représente 2.500 euros. "Notre pays n'a pas besoin de polémique inutile", a dit Manuel Valls. (Sophie Louet avec Bernard Grollier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • .jpeg le jeudi 11 juin 2015 à 09:20

    Ils sont complètement déconnectés - c'est tout ou rien ; le problème ce n'est pas les enfants qui l'ont accompagné.