Valls en Israël : mission impossible ?

le
0
Manuel Valls a visité des start-up françaises à Tel-Aviv. Il doit rencontrer son homologue pour entrer dans le vif du sujet lundi.
Manuel Valls a visité des start-up françaises à Tel-Aviv. Il doit rencontrer son homologue pour entrer dans le vif du sujet lundi.

C'est en « ami » que le Premier ministre Manuel Valls est arrivé dimanche en Israël pour convaincre ses interlocuteurs qu'une initiative de Paris pour la paix avec les Palestiniens était dans leur intérêt. Une tâche ardue, pour ne pas dire impossible. En effet, le projet français de réunir une conférence internationale pour relancer l'effort de paix, moribond depuis l'échec de la dernière initiative américaine en 2014, fait face à l'hostilité ouverte du gouvernement israélien. Manuel Valls doit rencontrer son homologue israélien lundi.

Reconnaissance de l'État palestinien : Valls recule

Il y a une semaine, Benjamin Netanyahu n'a pas pris de gants : il a mis en doute devant le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault « l'impartialité française », en brandissant le vote par Paris d'une décision de l'Unesco qui a reconnu l'existence de l'État palestinien. Une décision qui a provoqué la colère israélienne. Comme le chef de la diplomatie française, le Premier ministre a tenu à rassurer ses interlocuteurs sur ce point : il a pris ses distances avec les déclarations faites en janvier par l'ancien chef de la diplomatie Laurent Fabius selon lesquelles la France reconnaîtrait l'État palestinien en cas d'échec de l'initiative. « Dire aujourd'hui quand nous reconnaîtrons l'État palestinien, c'est acter par avance l'échec de notre initiative », a déclaré Manuel Valls. Il a insisté sur le fait qu'il venait en « ami...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant