Valls dit entendre les difficultés des maires franciliens

le
2
MANUEL VALLS CONSCIENT DES DIFFICULTÉS DES MAIRES FRANCILIENS
MANUEL VALLS CONSCIENT DES DIFFICULTÉS DES MAIRES FRANCILIENS

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Manuel Valls, s'est déclaré mardi sensible aux "difficultés" des maires d'Ile-de-France confrontés à la baisse des dotations des collectivités, qu'il entend associer à l'élaboration de la métropole du Grand Paris.

L'Etat a décidé de baisser de 11 milliards d'euros sur trois ans le montant des dotations qu'il verse aux collectivités locales dans le cadre des 50 milliards d'euros d'économies prévus dans la sphère publique.

Les maires ont expliqué que la baisse de ces dotations les contraignait à réduire leurs investissements, voire à augmenter les impôts locaux. "On ne peut pas continuer comme ça", a ainsi déclaré mardi à la tribune Hervé Marseille, maire UDI de Meudon, jugeant la baisse des dotations à un "niveau insupportable pour nos collectivités".

Manuel Valls leur a répondu lors du salon des maires d'Ile-de-France, au parc Floral de Vincennes.

"Je n'ignore rien des difficultés des maires", a-t-il déclaré, annonçant son intention de rencontrer des membres du collectif "J'aime ma ville, maires en colère", qui rassemble une centaine d'édiles. "Nous devons construire le Grand Paris avec les collectivités et d'abord avec les maires, en sachant dépasser les clivages habituels", a ajouté le chef du gouvernement.

Evoquant les chantiers en cours du Grand Paris, Manuel Valls a rappelé que l'Etat engagerait un programme de modernisation des autoroutes et voies rapides doté de 810 millions d'euros.

"Il s'agira de faciliter la mobilité, avec l'amélioration de la gestion dynamique du trafic ou encore la création de voies réservées aux autobus et aux taxis", a-t-il précisé.

Au chapitre du logement, il a déclaré que la liste des sites retenus pour de grandes opérations de construction serait connue en septembre, après concertation des maires.

L'objectif est de construire 70.000 nouveaux logements par an, contre 56.300 commencés en 2014.

Pour ce faire, le gouvernement a lancé une nouvelle génération d'opération d'intérêt national (OIN) dite "multi-sites" destinée à rassembler autour d'une même table Etat, Région et collectivités locales.

Le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a salué les annonces faites par le Premier ministre.

"Il a inscrit le Grand Paris dans le réel, avec une série d'annonces concrètes pour la construction de logements, le développement des transports, l'emploi mais aussi la lutte contre la pollution, qui profiteront à toute l'Ile-de-France et à ses habitants", a-t-il dit dans un communiqué.

Le Premier ministre a donné le coup d'envoi de la mobilisation contre la crise du logement, avec deux premiers chantiers annoncés à la Courneuve, et à Evry, pour un total de 43.000 logements, a-t-il ajouté.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • markito le mardi 14 avr 2015 à 14:42

    Transférer x milliards d'impôts nationaux aux impôts locaux, ça ne s'appelle pas des économies... rigolo

  • M7403983 le mardi 14 avr 2015 à 14:14

    Pauvre Valls ... Tes tuyaux sont percés. Ca fuie de tous côtés ... Pas qu'en "Francilie" !!!