Valls : «des renforts» pour la Corse dès 2013

le
0
Une quarantaine de policiers supplémentaires vont traiter les «menaces affairistes» et les «dérives mafieuses» .

Soucieux d'enrayer la spirale de violence qui tenaille la Corse, ensanglantée par dix-huit règlements de comptes depuis janvier, Manuel Valls exige désormais des «résultats, pas des mots ni des discours». À l'occasion de sa deuxième visite en dix jours à Ajaccio, et avant de se rendre lundi à Bastia en compagnie de son homologue à la Jus­tice, Christiane Taubira, qui devrait dévoiler les contours d'une circulaire de politique pénale spécifique à l'île, le ministre de l'Intérieur en a appelé au «sursaut» et au «respect de l'État de droit».

D'abord en conférant un accent «républicain» au déplacement, avec un hommage appuyé à la Résistance en ­Corse, premier territoire français libéré en septembre 1943. Ensuite, en réaffirmant la politique de la main tendue de Paris en matière de développement économique et social. Dès lundi devant l'Assemblée ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant