Valls défend une réforme du Code du Travail "pragmatique"

le
1
    PARIS, 14 mars (Reuters) - Manuel Valls a défendu lundi la 
nouvelle version de la réforme du Code du travail, "pragmatique" 
et représentant un "progrès" pour le contrat social français, 
expliquant avoir entendu les critiques des syndicats qui ont 
permis d'améliorer le texte. 
    Le projet de loi permettra de décentraliser le dialogue 
social sans inverser la hiérarchie des normes pour que les 
entreprises puissent répondre à la concurrence internationale, a 
assuré le Premier ministre lors d'une déclaration à la presse. 
    "Nous savons l'inquiétude des salariés (...) nous voulons 
les rassurer", a-t-il ajouté, en défendant l'abandon du plafond 
des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif. 
    Pour les entreprises, il a souligné le maintien dans le 
nouveau projet de loi de la définition des motifs du 
licenciement économique. 
    Le report de la présentation du texte au 24 mars a permis 
d'arriver à "un texte meilleur et utile pour les entreprises, 
pour les salariés et pour les Français", a dit Manuel Valls, 
expliquant que pour réformer il ne fallait "ni reculer ni 
s'arc-bouter". 
    Reconnaissant un manque d'explication de la part du 
gouvernement, il a assuré que "cette réforme, ce n'est pas celle 
d'un camp contre un autre" et qu'il fallait "dépasser les 
intérêts particuliers pour servir l'intérêt général".   
    "Aujourd'hui, ce texte prend un nouveau départ." 
 
 (Jean-Baptiste Vey et Elizabeth Pineau, édité par Yves 
Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.marti4 il y a 9 mois

    Il prend un nouveau départ, celui d'un shoot dans la poubelle.