Valls-Ayrault : une rivalité qui fait des dégâts

le
0
Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault font régulièrement parler la poudre.
Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault font régulièrement parler la poudre.

Alerte rouge. Malgré la polémique suscitée par la publication d'un rapport explosif sur l'intégration sur le site de l'Élysée, malgré le récent recul sur la loi famille, malgré le malaise provoqué dans la classe politique française par la votation suisse sur l'immigration, Jean-Marc Ayrault rouvre le sac d'épines de l'intégration à quelques jours des municipales. Pas effrayé par la perspective d'afficher les divergences de son camp et de l'enfoncer un peu plus dans les sondages, il a convoqué aujourd'hui une quinzaine de ses ministres pour présenter sa feuille de route sur l'intégration, dont la gestion devrait incomber à une "instance de coordination" qui agira au niveau interministériel. Conséquence directe de cette reprise en main par Matignon : l'amputation d'une partie des prérogatives de Manuel Valls, qui possédait les pleins pouvoirs sur la question. Après avoir regroupé les différentes compétences relatives à l'intégration des ministe?res des Affaires sociales, de l'Emploi, et de l'Inte?rieur au sein du très controversé ministe?re de l'Immigration, de l'Inte?gration et de l'Identite? nationale en 2007, Nicolas Sarkozy avait fait marche arrière en 2010 devant le tollé provoqué par les associations, pour finalement concentrer ces attributions dans les mains du premier flic de France. François Hollande n'avait pas modifié ce dispositif lors de son entrée à l'Élysée. Coups tordusD'origine catalane, naturalisé français...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant