Valls accuse l'UMP d'entretenir un «climat malsain»

le
4

Le ministre de l'Intérieur a laissé entendre que les manifestations récentes contre le pouvoir menaçaient la République.

Dramatisation excessive ou danger réel? Ce week-end, les socialistes ont franchi un cap dans la dénonciation des récentes manifestations contre le pouvoir, «Jour de colère» la semaine dernière, Manif pour tous dimanche. À commencer par Manuel Valls qui, au fil de ses interventions dans les médias ou lors de réunions du PS, a laissé entendre que face à ces mouvements de contestation, la République était en danger.

Elle «a déjà connu des moments difficiles, elle les a surmontés mais elle reste fragile», a assuré le ministre de l'Intérieur dans un entretien au Journal du dimanche en dénonçant la «constitution d'un bloc des contestataires, d'une fronde des anti: anti-élites, anti-État, anti-impôts, anti-Parlement, anti-journalistes... Mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes... Tout simplement des anti-ré...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le lundi 3 fév 2014 à 10:53

    Et en malsain manu-réva est un maître......

  • rodde12 le lundi 3 fév 2014 à 10:47

    Torquemada veut faire rallumer les buchers. Le déviationisme sera sanctionné. Pour sauver la démocratie populaire. Au nom de la république progressiste bien entendu.

  • janaliz le lundi 3 fév 2014 à 06:20

    "Le ministre de l'Intérieur a laissé entendre que les manifestations récentes contre le pouvoir menaçaient la République."... Et si on inversait la proposition ! On serait beaucoup plus proche de la vérité !

  • M9035148 le dimanche 2 fév 2014 à 21:19

    VALS dehors