Valls a raison de mettre la pression sur les employeurs-Berger

le
1

PARIS, 25 août (Reuters) - Manuel Valls a raison de mettre la pression sur les employeurs pour qu'ils appliquent leur part du Pacte de responsabilité en signant des accords sur l'emploi, a déclaré mardi le numéro un de la CFDT, Laurent Berger. Le responsable syndical a estimé sur France Inter qu'il fallait évaluer comme prévu l'application de ce Pacte "et réorienter si besoin" une partie des aides prévues pour les entreprises. Dans une tribune publiée mardi dans le quotidien Les Echos, le Premier ministre réaffirme que "l'ampleur du soutien aux entreprises ne sera pas remise en cause" dans le Pacte, qu'une partie du Parti socialiste veut réajuster. "Mais je l'ai dit au patronat : chacun doit tenir ses engagements", ajoute Manuel Valls. "Nous tenons les nôtres. Aux entreprises de tenir les leurs." "Il a raison", a déclaré Laurent Berger. "Un certain nombre de branches ont tenu leurs engagements en termes d'embauche mais il y en a d'autres qui n'ont pas tenu leurs engagements." Une fois l'analyse de la mise en oeuvre du Pacte effectuée, "il faut se dire où sont les secteurs prioritaires, ceux qui ont joué le jeu et ceux qui n'ont pas joué le jeu", a-t-il ajouté. Dans sa tribune, Manuel Valls promet plus largement de poursuivre sur la voie des réformes pour "débloquer" une croissance "trop faible" en réduisant notamment la pression fiscale et en allant plus loin dans la refonte du marché du travail. ID:nL5N10Z3O6 (Jean-Baptiste Vey, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.lauver le mardi 25 aout 2015 à 09:33

    Moi aussi je vais demander une réorientation de mes impots puisque je tiens mes engagements je paie mais eux non il est ou le déficit à 3% du Gros promis en 2013 ??