Valls à Berlin : "Si c'était à refaire, je ne referais pas"

le
1
Manuel Valls a maintenu qu'il s'agissait d'un voyage officiel, mais a tenu compte, dit-il, de la réaction des Français.
Manuel Valls a maintenu qu'il s'agissait d'un voyage officiel, mais a tenu compte, dit-il, de la réaction des Français.

Si c'était à refaire, je ne le refererais pas". Après trois jours d'intenses polémiques, Manuel Valls, a enfin reconnu que son voyage à Berlin était une erreur, même s'il maintient qu'il s'agissait bien d'un voyage officiel. Il remboursera donc le prix du voyage pour ses deux enfants qui, avait-on appris, l'avait accompagné dans le Falcon privé.

"Dans le cadre de ce déplacement officiel, j'ai utilisé les moyens mis normalement à la disposition du Premier ministre (...) Mais je suis sensible, bien sûr, à la réaction des Français, je me dois d'incarner un comportement parfaitement rigoureux. Si c'était à refaire, je ne le referais pas. Et pour lever tout doute, j'ai décidé d'assumer la prise en charge pour mes deux enfants, soit 2.500 euros", a déclaré le Premier ministre à la presse à son arrivée à la Réunion dans le cadre d'un déplacement de trois jours dans les départements de l'océan Indien.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 11 juin 2015 à 08:06

    En somme il paye 25% du prix, rabais de 75%, normal pour un premier ministre d'un président normal.