Valls à Berlin jeudi pour plancher sur l'Europe après Trump et le Brexit

le
0

Manuel Valls se rend jeudi à Berlin pour ouvrir une conférence économique, une tribune qu'il entend utiliser pour évoquer "la poussée des populismes" après le Brexit et l'élection de Donald Trump ainsi que la "refondation" avec l'Allemagne de l'Union européenne, selon Matignon.

La visite du Premier ministre précède celle du président Hollande, qui sera à Berlin vendredi pour un sommet informel (France, Allemagne, Etats-Unis, Espagne, Italie, Royaume-Uni), organisé à l'occasion de la tournée d'adieu de Barack Obama.

Une "coïncidence de calendrier", assure l'entourage du chef de gouvernement, alors que la relation Hollande-Valls est particulièrement scrutée à l'approche de la présidentielle.

Dans son discours devant le traditionnel forum économique du Süddeutsche Zeitung, jeudi à 10H00, M. Valls entend également aborder la relation franco-allemande pour dire que les deux pays ont "la responsabilité d'éviter une déconstruction de l'Europe".

Il devrait faire des propositions à Berlin pour mieux intégrer les deux économies sur le plan fiscal ou social, et tenter de relancer un projet européen à quelques pays moteurs, au sein d'une UE qui peine à avancer à 27 ou 28, a indiqué Matignon en amont du voyage.

Le Premier ministre veut voir mieux défendus "les intérêts européens", ce que l'Union européenne n'a souvent pas suffisamment fait, selon lui, au moment où Donald Trump a annoncé son intention de revoir les traités commerciaux signés par les Etats-Unis.

Après son discours dans un grand hôtel berlinois, M. Valls doit rencontrer des éditorialistes allemands puis déjeuner à la Fondation Friedrich Ebert, proche du SPD social-démocrate allemand.

Il rencontrera d'ailleurs le vice-chancelier SPD Sigmar Gabriel en fin d'après-midi, après la visite de la collection Boros, qui se trouve dans le célèbre Bunker de Berlin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant