Vallourec: un rebond de plus de 50% en une semaine.

le
0

(CercleFinance.com) - A environ 6,5 euros, l'action Vallourec (+ 14,4% ce midi) s'est reprise plus de 50% durant les cinq dernières séances. Touché début février, le point bas historique de 3,2 euros s'éloigne à grande vitesse à mesure que l'augmentation de capital, avec le soutien l'Etat et d'un partenaire industriel japonais, se rapproche. Reste que le sidérurgiste spécialisé dans les tubes sans soudure pour l'industrie pétrolière demeure un dossier risqué.

La vive reprise du titre peut éventuellement s'expliquer par les dernières évolutions du tour de table. En effet, l'Etat et Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation vont concrétiser leur soutien capitalistique au groupe en difficulté. Ainsi, l'AMF a fait savoir qu'en date du 25 février dernier, si la Caisse des dépôts et consignations (CDC, via la direction des fonds d'épargne) pointait toujours à 2,15% des parts, sa 'filiale' Bpifrance Participations est grimpée à 7,93% via des achats de titres sur le marché. Ensemble, les deux entités publiques dépassent maintenant la barre des 10% du capital, avec près de 14% des voix.

La CDC a encore un peu marge : elle s'est engagée “à limiter sa participation, individuelle ou de concert, à 15% des droits de vote” de Vallourec. Mais elle se veut aussi impliquée, puisqu'elle envisage de demander la nomination d'un représentant au conseil de surveillance lors de la prochaine AG.

Rappelons que l'Etat français et Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation se sont engagés à souscrire un peu plus de la moitié de la levée de fonds d'un montant global d'un milliard d'euros que Vallourec, qui capitalise toujours moins de 900 millions, veut mener dans les mois qui viennent. De ce fait, l'Etat et la CDC devraient détenir chacun jusqu'à 15% du capital après l'opération.

Même si la demande de tubes pétroliers devrait continuer de reculer cette année (Tenaris, un concurrent de Vallourec, prévoit une nouvelle baisse de 20% entre 2015 et 2016), le risque financier associé à Vallourec s'atténue mécaniquement. Ce qui peut expliquer que plusieurs fonds spéculatifs (Arrowgrass Capital, GSA, Oxford AM, ...) aient réduit récemment leurs positions vendeuses à découvert en opérant des rachats qui, mécaniquement, font remonter le cours.

Attention cependant : l'augmentation de capital qui s'annonce va fortement diluer les actionnaires existants et en l'état actuel des choses, le consensus prévoit que Vallourec continuera de perdre de l'argent jusqu'en 2018 au moins.

Prochain événement inscrit sur l'agenda de Vallourec : l'assemblée générale mixte qui réunira les actionnaires le 6 avril prochain. Elle se prononcera principalement sur l'augmentation de capital.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant