VALLOUREC : Résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2016

le
0
   
 

 

 

 

 
Communiqué de presse
 
   

Résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2016

Résultats du premier semestre 2016 en ligne avec les attentes
  • Chiffre d'affaires de 763 millions d'euros au T2 2016 et 1 434 millions d'euros au S1 2016, contre 2 070 millions d'euros au S1 2015, en baisse de -30,7% (-27,3% à taux de change constants)
  • Résultat brut d'exploitation de -32 millions d'euros au T2 2016 et -104 millions d'euros au S1 2016, contre 66 millions d'euros au S1 2015
  • Cash flow disponible négatif de -317 millions d'euros
  • Dette nette de 944 millions d'euros
  • Résultat net, part du Groupe de -415 millions d'euros contre -275 millions d'euros au S1 2015
             

Avancées du Plan de transformation
  • Succès de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription
  • Remboursement des Obligations Remboursables en Actions de Bpifrance Participations et NSSMC en actions Vallourec
  • Lignes de crédit additionnelles pour 520 millions d'euros à échéance 2020 mises en place au T2 2016
  • Extension de la maturité d'environ 1,5 milliard d'euros de lignes de crédit moyen et long terme signée en juillet 2016
  • Cession de Vallourec Heat Exchanger Tubes finalisée
  • Autorisation de l'Autorité de la Concurrence Chinoise pour l'acquisition d'un intérêt majoritaire dans Tianda Oil Pipe
  • Négociations exclusives initiées avec Ascometal en vue de la cession d'un intérêt majoritaire dans l'aciérie de Saint-Saulve
  • Fin de la période d'information-consultation avec les représentants du personnel en France
  • Fermeture des laminoirs de Déville-Lès-Rouen et Saint-Saulve respectivement au S2 2016 et au T1 2017
  • Réduction des effectifs au 30 juin 2016 d'environ 21%* par rapport à fin 2014
            *(y compris les effectifs de Vallourec Heat Exchanger Tubes déconsolidés le 1 mai 2016)

             

Perspectives
  • Objectifs de l'exercice 2016 confirmés
             

Boulogne-Billancourt (France), le 28 juillet 2016 - Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium, annonce aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2016. Le 27 juillet 2016, les comptes consolidés ont été présentés par le Directoire au Conseil de Surveillance.

Commentant ces résultats, Philippe Crouzet, Président du Directoire, a déclaré :

« Les conditions de marché dégradées ont continué à peser sur notre chiffre d'affaires et nos résultats du premier semestre 2016 malgré un deuxième trimestre marqué par un mix plus favorable qu'au premier trimestre. Le second semestre 2016 continuera à pâtir de la faible demande et d'une pression intense sur les prix.

Vallourec a finalisé avec succès les dernières étapes de son augmentation de capital avec le remboursement des obligations remboursables en actions de Bpifrance et NSSMC en actions Vallourec. Vallourec bénéficie de lignes de crédit additionnelles d'un montant de 520 millions d'euros et a prolongé la maturité de ses lignes de crédit moyen et long terme.

La mise en oeuvre de notre Plan de Transformation avance dans toutes les régions conformément à nos objectifs. Ces actions vigoureuses, en particulier les restructurations en cours et les cessions en Europe, ouvrent la voie à un Groupe transformé et plus compétitif, positionné durablement sur la voie de la croissance rentable lorsque les conditions de marché se seront améliorées.»

Chiffres clés

S1 S1 % de Données en millions d'euros T2 T2 % de
2016 2015 variation   2016 2015 variation
572    774  -26,1 % Production expédiée
(milliers de tonnes)
321    362  -11,3 %
1 434 2 070 -30,7 % Chiffre d'affaires 763 1 018 -25,0 %
(104) 66 na Résultat brut d'exploitation (32) 13 na
-7,3 % 3,2 % -10,5 pts (en % du CA) -4,2 % 1,3 % -5,5 pts
(418) (228) na Résultat d'exploitation(1) (128) (193) na
(415) (275) na Résultat net, part du Groupe (131) (199) na
(317) +3 -320 m€ Cash-flow disponible(2) (78) +33 -111 m€
  1. dont 83 millions d'euros de charges de restructuration et 68 millions d'euros de dépréciations pour perte de valeur liées à la mise en place des initiatives stratégiques annoncées le 1er février 2016.
  2. Le cash-flow disponible (Free cash flow, FCF), mesure à caractère non strictement comptable, se définit comme la capacité d'autofinancement après prise en compte des investissements industriels bruts et de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité.

na : non applicable

I - CHIFFRE D'AFFAIRES CONSOLIDÉ PAR MARCHÉ

S1 S1 % de Données en millions d'euros T2 T2 % de T1
2016 2015 variation   2016 2015 variation 2016
931 1 439 -35,3 % Pétrole et gaz, Pétrochimie 463 720 -35,7 % 469
227 253 -10,3 % Énergie électrique 142 110 +29,1 % 85
276 378 -27,0 % Industrie & autres 158 188 -16,0 % 117
1 434 2 070 -30,7 % Total 763 1 018 -25,0 % 671

Au deuxième trimestre 2016, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 763 millions d'euros, en baisse de  -25,0 % par rapport au deuxième trimestre 2015 (-21,4 % à taux de change constants), mais en augmentation de +13,7 % par rapport au premier trimestre 2016 en raison de la hausse des volumes et d'un mix plus favorable.

Au premier semestre 2016, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 1 434 millions d'euros, en baisse de  -30,7 % par rapport au premier semestre 2015 (-27,3 % à taux de change constants) en raison principalement d'une baisse des volumes (-26,1 %) et d'un effet prix/ mix (-1,2 %) et devises légèrement négatif (-3,4 %).

Pétrole et gaz, pétrochimie (64,9 % du chiffre d'affaires)

Le chiffre d'affaires Pétrole et gaz s'est établi à 863 millions d'euros au S1 2016, en recul de -35,2 % par rapport au S1 2015 (-32,1 % à taux de change constants).

  • Aux États-Unis, le chiffre d'affaires a fortement reculé en raison de la baisse des volumes et des prix. Le nombre d'appareils de forage en activité qui avait connu une chute continue depuis fin 2014, s'est stabilisé fin mai 2016 avant d'amorcer une légère remontée à la fin du deuxième trimestre 2016. Le déstockage des distributeurs a persisté au cours du S1 2016.
     
  • Dans la zone EAMEA, le chiffre d'affaires a progressé par rapport au S1 2015, en raison principalement de livraisons bénéficiant d'un mix clients favorable. Cependant, la forte pression sur les prix a persisté en raison d'une concurrence intense.
     
  • Au Brésil, le chiffre d'affaires s'est inscrit en forte baisse en raison de l'important recul des volumes livrés à Petrobras, compensé en partie par un mix produits plus favorable grâce au développement des champs pré-salifères, au détriment toutefois des forages dans les zones onshore et offshore en eaux peu profondes.

Le chiffre d'affaires Pétrochimie s'est établi à 68 millions d'euros au S1 2016, en retrait de -37,0 % (-34,3 % à taux de change constants).

Énergie électrique (15,8 % du chiffre d'affaires)

Le chiffre d'affaires Énergie électrique s'est élevé à 227 millions d'euros au S1 2016, en retrait de -10,3 % (-8,7 % à taux de change constants).

  • Le chiffre d'affaire de l'énergie électrique conventionnelle est resté stable et les prises de commandes se sont bien maintenues au premier semestre 2016.
  • Dans le nucléaire, le chiffre d'affaires s'est inscrit en baisse par rapport au premier semestre 2015, en raison d'un niveau de livraisons très faible au T1 2016.

Industrie & autres (19,3 % du chiffre d'affaires)

Le chiffre d'affaires Industrie & autres s'est établi à 276 millions d'euros au S1 2016, en baisse de -27,0 % par rapport au S1 2015 (-21,2 % à taux de change constants).

  • En Europe, le chiffre d'affaires a fortement reculé en raison de la baisse des volumes et des prix. Toutefois, les prises de commandes sont en légère hausse au premier semestre 2016, mais dans un contexte de prix disputés.
  • Au Brésil, le chiffre d'affaires s'est inscrit en forte baisse en raison de la rétractation du marché qui s'est traduite par une baisse des volumes et des prix. Les prises de commandes au cours du S1 2016 ont été en retrait par rapport au S1 2015. Malgré une légère augmentation au T2 2016, les prix moyens du minerai de fer au cours du S1 2016 sont en retrait par rapport au S1 2015 (-13,3%).

II - ANALYSE DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Le résultat brut d'exploitation au deuxième trimestre 2016 s'est établi à -32 millions d'euros, en amélioration de 40 millions d'euros par rapport aux -72 millions d'euros enregistrés au premier trimestre 2016, en raison de la concentration de livraisons bénéficiant d'un mix client/produit plus favorable.

Au premier semestre 2016, le résultat brut d'exploitation s'est établi à -104 millions d'euros en repli de 170 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015. Cette baisse résulte:

  • D'un chiffre d'affaires consolidé en baisse de -30,7% (-27,3 % à taux de change constants) à 1 434 millions d'euros ;
  • D'une marge industrielle plus faible s'établissant à 122 millions d'euros, en baisse de 214 millions d'euros principalement affectée par: (i) la chute d'activité et, dans une moindre mesure, (ii) les inefficacités associées à la faible charge des usines, malgré la bonne adaptation des coûts ;
  • De coûts administratifs, commerciaux et de recherche (SG&A) à 225 millions d'euros, en baisse de 14,8 % par rapport au S1 2015.

Le résultat d'exploitation est une perte de 418 millions d'euros au S1 2016, à comparer à une perte de 228 millions d'euros au S1 2015, résultant essentiellement (i) de la baisse du résultat brut d'exploitation et (ii) de charges de restructuration de 83 millions d'euros et de dépréciations d'actifs de 68 millions d'euros essentiellement liées aux initiatives stratégiques annoncées le 1er février 2016.

Au premier semestre 2016, le résultat financier est négatif à -68 millions d'euros, contre -37 millions d'euros au S1 2015, principalement en raison de l'évolution du résultat de change.

L'impôt sur les bénéfices est un produit de 46 millions d'euros au S1 2016, contre une charge de -15 millions d'euros au S1 2015, principalement en raison de la reconnaissance d'impôts différés actifs.

La part des participations ne donnant pas le contrôle s'élève à -27 millions d'euros au S1 2016, contre -5 millions d'euros au S1 2015.

Le résultat net, part du Groupe est une perte de 415 millions d'euros au S1 2016, contre une perte de 275 millions d'euros au S1 2015.

III - FLUX DE TRÉSORERIE & SITUATION FINANCIÈRE

Vallourec a généré un flux de trésorerie disponible négatif de -317 millions d'euros au S1 2016, par rapport à un flux de trésorerie disponible positif de 3 millions d'euros au S1 2015. Cette évolution est principalement due aux éléments suivants :

  • Des flux nets négatifs de trésorerie générés par l'activité de -203 millions d'euros, suite à la baisse du résultat brut d'exploitation;
  • Une augmentation saisonnière du besoin en fonds de roulement de 41 millions d'euros au S1 2016;
  • Des investissements industriels bruts de -73 millions d'euros, contre -89 millions d'euros au S1 2015.

Au 30 juin 2016, l'endettement net du Groupe a baissé de 575 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2015 pour atteindre 944 millions d'euros, représentant un ratio d'endettement sur capitaux propres consolidés de 25,4 % contre 50,0% fin 2015.

Cette baisse de la dette au cours du S1 2016 résulte de l'encaissement du produit de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription et de l'émission d'Obligations Remboursables en Actions réservées, pour un montant de 959 millions d'euros au T2 2016, toutefois légèrement contrebalancée par la mise sous compte séquestre au cours du T1 2016 d'un montant de 57 millions d'euros au titre de l'acquisition en cours de Tianda Oil Pipe.

IV -  LIQUIDITÉ

Vallourec disposait au 30 juin 2016 d'environ 1,427 milliard d'euros de trésorerie.  

Au 30 juin 2016, la dette court terme s'élevait à 1,249 milliard d'euros, dont 650 millions d'euros au titre de l'obligation à échéance février 2017.

Au 30 juin 2016, Vallourec disposait de 2,310 milliards d'euros de lignes de crédit moyen et long terme confirmées disponibles non tirées, y compris les lignes additionnelles de 520 millions d'euros mises en place au cours du T2 2016.

Le 4 juillet 2016, Vallourec a prolongé avec succès la maturité d'environ 1,5 milliard de ses lignes de crédit moyen et long terme comme suit :

  • Une ligne de crédit bilatérale renouvelable de 90 millions d'euros à échéance février 2021, au lieu de février 2019 ;
  • Une ligne de crédit renouvelable de 400 millions d'euros à échéance juillet 2020, au lieu de juillet 2019 ;
  • Un crédit syndiqué de 1,1 milliard d'euros à échéance février 2020 étendu à février 2021 à hauteur de 989 millions d'euros.

V -  ACCÉLÉRATION DE NOTRE TRANSFORMATION

Au deuxième trimestre 2016, Vallourec a finalisé les dernières étapes de son augmentation de capital avec le remboursement des Obligations Remboursables en Actions de Bpifrance Participations (Bpifrance) et Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation (NSSMC). Il en est résulté la création de 91 848 129 actions nouvelles. Au 30 juin 2016, à la suite de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription et du remboursement des ORA de Bpifrance et NSSMC, le capital social de Vallourec s'élevait à 889 276 098 d'euros divisé en 444 638 049 actions, Bpifrance et NSSMC détenant chacun 15 % du capital de Vallourec.

La mise en oeuvre du Plan de Transformation progresse conformément aux objectifs :

  • Vallourec a obtenu l'autorisation de l'Autorité de la Concurrence Chinoise, une étape majeure en vue de l'acquisition d'un intérêt majoritaire dans Tianda Oil Pipe;
     
  • Comme annoncé précédemment, la fusion de Vallourec Tubos do Brasil et Vallourec Sumitomo Tubos do Brasil devrait être finalisée avant fin 2016;
     
  • Vallourec est entré en négociations exclusives avec Ascometal en vue de lui céder un intérêt majoritaire dans l'aciérie de Saint-Saulve;
     
  • La cession de Vallourec Heat Exchanger Tubes (VHET) a été finalisée le 29 avril 2016 ;
     
  • A la suite de l'aboutissement de la procédure d'information-consultation avec les représentants du personnel en France, la réorganisation de l'empreinte industrielle européenne est mise en oeuvre : il est prévu que les laminoirs de Déville-Lès-Rouen et de Saint-Saulve (France) soient fermés respectivement au S2 2016 et au T1 2017. Des initiatives sont en cours pour limiter l'impact social du plan et favoriser le retour à l'emploi ;
     
  • Conformément aux objectifs annoncés en février 2016, le Groupe a généré plus de 60 millions d'euros d'économies au premier semestre 2016, venant s'ajouter aux 100 millions d'euros d'économies réalisées en 2015;
     
  • Les effectifs du Groupe au 30 juin 2016 sont en baisse de 5 300*, soit environ -21%*, par rapport à fin 2014, dont 4 500 permanents.

            *(y compris environ 700 collaborateurs de Vallourec Heat Exchanger Tubes qui a été déconsolidée le 1 mai 2016).

VI - TENDANCES DE MARCHÉ & PERSPECTIVES 

Le Groupe confirme que le second semestre 2016 continuera à être affecté par la baisse cyclique des marchés Pétrole et Gaz:

  • Aux États-Unis, les opérateurs restent focalisés sur l'amélioration de leur efficacité et de leur trésorerie. Vallourec est bien positionné pour profiter d'une reprise du marché Pétrole et gaz. Avec des unités de production locales, des capacités de R&D régionales, le support technique VAM® Field Services et un réseau de distributeurs très performant, Vallourec fournit les meilleures solutions pour répondre aux exigences de ses clients. Au second semestre 2016, le déstockage chez les distributeurs devrait se dissiper et les prix remonter modérément, compensant en partie l'évolution des prix de la ferraille.
  • Dans la région EAMEA, les livraisons au second semestre 2016 seront sévèrement affectées par le faible niveau de commandes enregistrées en 2015 et depuis début 2016, ainsi que par la chute importante des prix. Dans le contexte actuel, les compagnies pétrolières internationales (IOCs) continuent de réduire leurs investissements et à être très sélectives dans la sanction des projets. Les compagnies pétrolières nationales lancent des appels d'offres de grande ampleur à des prix très disputés.
  • Au Brésil, aucune évolution majeure n'est attendue au second semestre 2016. Petrobras maintient la priorité donnée au développement des champs pré-salifères au détriment de tout autre type de champs, ce qui résultera en une baisse des livraisons de tubes OCTG en 2016 par rapport à 2015. 

Le chiffre d'affaires de l'activité Énergie électrique devrait rester stable en 2016 par rapport à 2015, en prenant en compte le ralentissement d'activité du segment nucléaire en 2016.

Les activités Industrie et Autres en Europe continueront à être affectées par la faiblesse des investissements mondiaux et la pression sur les prix. Au Brésil, les activités continueront à souffrir d'un environnement local déprimé et de prix du minerai de fer anticipés en légère baisse par rapport à 2015.

Dans ce contexte, le Groupe confirme ses objectifs 2016 tels qu'annoncés lors des résultats annuels 2015, à savoir:

  • Un résultat brut d'exploitation inférieur à celui de 2015 ;
  • Un cash flow disponible négatif d'environ -600 millions d'euros, à fonds de roulement et taux de change stables par rapport à fin 2015 ;
  • Une dette nette n'excédant pas 1,5 milliard d'euros en fin d'année, après acquisition de Tianda et consolidation complète de VSB.

Présentation des résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2016
Conférence téléphonique analystes en anglais et audio webcast à 18h30 (heure de Paris).

  • Pour écouter l'audio webcast : http://edge.media-server.com/m/go/VallourecHY2016
     
  • Pour participer à la conférence, veuillez composer le :

+ 44 20 7136 2055 (depuis le Royaume-Uni), 
+ 33 1 76 77 22 24 (depuis la France),
+ 1 646 254 3362 (depuis les États-Unis),
+ 44 20 7136 2055 (depuis tous autres pays)
Code d'accès à la conférence : 1664274

  • L'audio webcast sera disponible sur le site web à l'adresse suivante :

          http://www.vallourec.com/FR/GROUP/FINANCE

Calendrier

  
8 novembre 2016 Publication des résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois 2016

À propos de Vallourec
Leader mondial sur ses marchés, Vallourec fournit des solutions tubulaires de référence pour les secteurs de l'énergie et pour d'autres applications parmi les plus exigeantes : des puits de pétrole et de gaz en conditions extrêmes aux centrales électriques de dernière génération, en passant par des projets architecturaux audacieux et des équipements mécaniques ultra-performants. Fidèle à son esprit pionnier et fort d'une R&D de pointe, Vallourec ne cesse de repousser les frontières technologiques. Implanté dans une vingtaine de pays, au plus près de ses clients, le Groupe rassemble 20 000 collaborateurs passionnés et engagés qui offrent bien plus que des tubes : ils proposent des solutions toujours plus innovantes, fiables et compétitives, pour rendre possibles tous les projets.

Coté sur Euronext à Paris (code ISIN : FR0000120354, Ticker VK) éligible au Service de Règlement Différé (SRD), Vallourec fait partie des indices SBF 120 et Next 150.

Aux États-Unis, Vallourec a mis en place un programme sponsorisé d'American Depositary Receipt (ADR) de niveau 1 (ISIN code : US92023R2094, Ticker : VLOWY). La parité entre l'ADR et l'action ordinaire Vallourec est de 5 pour 1.

vallourec.com
Suivez-nous sur Twitter @Vallourec

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Relations investisseurs   Relations presse
Etienne Bertrand   Héloïse Rothenbühler
Tél : +33 (0)1 49 09 35 58   Tél : +33 (0)1 41 03 77 50 / +33 (0)6 45 45 19 67
etienne.bertrand@vallourec.com   heloise.rothenbuhler@vallourec.com
 

 
   
Relations investisseurs   Relations actionnaires individuels
Christophe Le Mignan   N° Vert : 0 800 505 110
Tél : +33 (0)1 49 09 38 96   actionnaires@vallourec.com
christophe.lemignan@vallourec.com    


Réflexions et informations prospectives
Ce communiqué de presse contient des réflexions et des informations prospectives. De par leur nature, ces réflexions et informations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits et services ou les performances futures. Bien que la Direction de Vallourec estime que ces réflexions et informations prospectives sont raisonnables, Vallourec ne peut garantir leur exactitude ou leur exhaustivité. Ces réflexions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes qui sont difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de Vallourec, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les réflexions et les informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Vallourec auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans la section       « Facteurs de Risques » du Document de référence déposé auprès de l'AMF le 16 Mars 2016 (N° D.16-0141).

Annexes

Pièces jointes à ce communiqué :

  • Production expédiée
  • Taux de change
  • Chiffre d'affaires par zone géographique
  • Chiffre d'affaires par marché
  • Tableau des flux de trésorerie
  • Flux de trésorerie disponible
  • Compte de résultat consolidé résumé
  • Bilan consolidé résumé

Production expédiée

En milliers de tonnes 2016 2015 % de
  variation
       
T1 251  412  -39,1 %
T2 321 362 -11,3 %
T3   317  
T4   320  
       
Total 572 1 411  

Taux de change

Taux de change moyen S1 2016 S1 2015
EUR / USD 1,12 1,12
EUR / BRL 4,13 3,31
USD / BRL 3,70 2,97

Chiffre d'affaires par zone géographique

En millions d'euros S1 En % S1 En % % de
  2016 du CA 2015 du CA variation
           
Europe 307 21,4 % 461 22,3% -33,4 %
Amérique du Nord 238 16,6 % 656 31,7% -63,7 %
Amérique du Sud 217 15,1 % 383 18,5% -43,3 %
Asie et Moyen-Orient 404 28,2 % 404 19,5% =
Reste du Monde 268 18,7 % 166 8,0% +61,4 %
           
Total 1 434 100,0% 2 070 100,0% -30,7 %

Chiffre d'affaires par marché

En millions d'euros S1 En % S1 En % % de T2 % de
  2016 du CA 2015 du CA variation 2016 variation
          
Pétrole et gaz 863    60,2 %   1 331  64,3% -35,2 % 425  -37,4 %
Pétrochimie 68    4,7 %   108  5,2% -37,0 % 38  -9,5 %
Pétrole et gaz, pétrochimie 931    64,9 %   1 439  69,5% -35,3 % 463  -35,7 %
               
Énergie électrique 227    15,8 %   253  12,2% -10,3 % 142  +29,1 %
               
Mécanique 133    9,3 %   204  9,9% -34,8 % 75    -28,6 %
Automobile 49    3,4 %   65  3,1% -24,6 % 26    -13,3 %
Construction & autres 94    6,6 %   109  5,3% -13,7 % 57    +7,5 %
Industrie & autres 276    19,3 %   378  18,3% -27,0 % 158  -16,0 %
               
Total 1 434    100,0%   2 070  100,0% -30,7 % 763  -25,0 %

Tableau des flux de trésorerie

S1 S1 En millions d'euros T2 T2 T1
2016 2015   2016 2015 2016
(203) (19) Capacité d'autofinancement (68) (38) (135)
(41) +111 Variation du BFR lié à l'activité +20 +112 (61)
+ baisse, (hausse)
(244) +92 Flux nets de trésorerie générés
par l'activité
(48) +74 (196)
(73) (89) Investissements industriels bruts (30) (41) (43)
  -    -  Investissements financiers   -    - 
959 - Augmentation de capital 959 - -
(1) (66) Dividendes versés (1) (66)
(66) (60) Cessions d'actifs et autres éléments (35) (34) (31)
575 (123) Variation de l'endettement net 845 (67) (270)
+ baisse, (hausse)
944 1 670 Endettement net (fin de période) 944 1 670 1 789

Flux de trésorerie disponible

S1 S1 Variation En millions d'euros T2 T2 Variation
2016 2015   2016 2015
(203) (19) -184 Capacité d'autofinancement (CAF) (A) (68) (38) -30
(41) +111 -152 Variation du BFR lié à l'activité (B) +20 +112 -92
+ baisse, (hausse)
(73) (89) +16 Investissements industriels bruts (C) (30) (41) +11
(317) +3 -320 Cash-flow disponible (A)+(B)+(C) (78) +33 -111

Compte de résultat consolidé résumé

S1 S1 % de Données en millions d'euros T2 T2 % de
2016 2015 variation   2016 2015 variation
1 434 2 070 -30,7 % Chiffre d'affaires 763 1 018 -25,0 %
(1 312) (1 734) -24,3 % Coûts industriels des produits vendus(1) (691) (876) -21,1 %
122 336 -63,7 % Marge industrielle 72 142 -49,3 %
8,5 % 16,2 % -7,7 pts (en % du CA) 9.4% 13,9% -4,5 pts
(225) (264) -14,8% Coûts administratifs, commerciaux et de recherche(1) (109) (127) -14,2 %
(1) (6) na Autres 5 (2) na
(104) 66 na RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION (32) 13 na
-7,3% 3,2% -10,5 pts RBE / Chiffre d'affaires en % -4,2% 1,3% -5,5 pts
             
(141) (149) -5,4 % Amortissements industriels (71) (73) -2,7 %
(22) (23) -4,3 % Amortissements et autres dépréciations (11) (13) -15,4 %
(68) (17) na Dépréciation d'actifs (5) (17) na
(83) (105) na Cession d'actifs, restructuration et autres (9) (103) na
(418) (228) +83,3 % RESULTAT D'EXPLOITATION (128) (193) -33,7 %
(68) (37) na Résultat financier (34) (16) na
(486) (265)  na RESULTAT AVANT IMPOTS (162) (209) na
46 (15) na Impôts sur les bénéfices 18 2 na
(2) 0 na Quote-part dans les résultats nets des entreprises associées - (1) na
(442) (280) +57,9 % RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE (144) (208) -30,8 %
(27) (5) na Participations ne donnant pas le contrôle (13) (9) na
(415) (275) +50,9 % RESULTAT NET, PART DU GROUPE (131) (199) -34,2 %
(2,4) (2,1)  na RESULTAT PAR€TION
(en €)
(0,3) (1,5)  na
  1. Avant amortissements

na : non applicable


Bilan consolidé résumé

Données en millions d'euros          
Actif 30 juin 31 déc Passif 30 juin 31 déc
2016 2015 2016 2015
           
      Capitaux propres, part du Groupe 3 360 2 646
Immobilisations incorporelles nettes 138 149 Intérêts attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle 350 392
Écarts d'acquisition 323 329 Total des capitaux propres 3 710 3 038
Immobilisations corporelles nettes 3 124 3 161      
Actifs biologiques 181 155 Emprunts et dettes financières 1 122 1 763
Entreprises associées 171 177 Engagements envers le personnel 281 224
Autres actifs non courants 269 233 Impôts différés passifs 188 216
Impôts différés actifs 187 149 Provisions et autres passifs long terme 118 43
Total actifs non courants 4 393 4 353 Total passifs non courants 1 709 2 246
           
Stocks et en-cours 1 008 1 066 Provisions 286 238
Clients et comptes rattachés 588 545 Emprunts et concours bancaires courants 1 249 387
Instruments dérivés - actifs 78 20 Fournisseurs 482 523
Autres actifs courants 383 307 Instruments dérivés - passif 131 152
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 427 631 Dettes d'impôts et autres passifs courants 310 347
Total actifs courants 3 484 2 569 Total passifs courants 2 458 1 647
Actifs destinés à être cédés - 69 Passifs destinés à être cédés - 60
TOTAL DES€TIFS 7 877 6 991 TOTAL DES PASSIFS ET DES CAPITAUX PROPRES 7 877 6 991
           
Endettement net 944 1 519 Résultat net, part du Groupe (415) (865)
           
Ratio d'endettement / CP 25,4 % 50,0 %  
Version PDF
This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.Source: VALLOUREC via Globenewswire
HUG#2031602

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant