Vallourec : repli après menace de procédure anti-dumping

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Comment ne pas y voir une mesure de rétorsion des autorités chinoises, se demande le correspondant des Échos à Bruxelles, qui révèle l'information ? D'après les informations du quotidien, Pékin serait, en effet, «sur le point d'ouvrir une procédure anti-dumping contre les fabricants européens de tubes sans soudure, utilisés à haute température et haute pression». Or, la Commission européenne vient de donner son feu vert à une hausse de 47% en moyenne des droits d'importation des panneaux solaires chinois. Ces taxes devraient être promulguées d'ici au 6 juin prochain, alors qu'une enquête est aussi en cours pour savoir si les fabricants chinois de tubes ne bénéficient pas de subventions publiques. 

Des groupes chinois accuseraient donc Vallourec et Mannesmann-Salzgitter de vendre à perte, selon Les Échos. Le grief paraît pour le moins curieux car Vallourec, qui n'a pas encore réagi officiellement à cette information, a positionné son offre de « solutions tubulaires », dans la catégorie dite «premium». C'est un créneau plutôt rentable où les fabricants chinois sont moins présents. Les résultats de Vallourec, même s'ils sont obérés par les lourds investissements liés à l'augmentation des capacités de production, au Brésil et aux États-Unis, dégagent des marges d'exploitation peu compatibles avec des ventes à perte. 

Le rebond du titre, d'environ 10% depuis un mois, marque le regain d'intérêt pour Vallourec qui a publié, le 3 mai dernier, une hausse de 21% de son bénéfice net (35 millions d'euros). Le marché a été surtout sensible à la confirmation des objectifs de progression du chiffre d'affaires et de marge brute d'exploitation pour l'exercice (2013) complet. Cette menace de procédure anti-dumping de la Chine paraît davantage relever d'une contre-offensive de diplomatie commerciale que d'une réelle menace pour la marge d'exploitation de Vallourec. 

Acheter. 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant