Vallourec-L'Etat associé à une augmentation de capital-Presse

le
0
    PARIS, 31 janvier (Reuters) - Le groupe Vallourec  VLLP.PA  
va annoncer ce lundi une augmentation de capital qui pourrait 
approcher le milliard d'euros et sera pré-financée pour moitié 
par l'Etat français et le japonais Nippon Steel & Sumitomo, 
lit-on dimanche sur le site internet des Echos. 
    Cette augmentation de capital, qui sera pilotée par les 
banques Rothschild et Goldman Sachs, sera assortie de nouvelles 
mesures de réduction des effectifs en Europe et au Brésil, 
ajoute le quotidien économique. 
    Vendredi, le titre du fabricant de tubes sans soudure, 
utilisés dans les forages pétroliers, avait été suspendue en fin 
d'après-midi sur une chute de 14,3%, en raison déjà 
d'informations sur un projet d'augmentation de capital. 
    "Selon nos informations, l'idée serait que l'Etat, présent 
au travers de BpiFrance et de la Caisse des Dépôts, ainsi que le 
japonais Nippon Steel & Sumitomo, contribuent à hauteur de près 
de 500 millions d'euros à l'opération", souligne le quotidien 
Les Echos. 
    Mais dans l'idéal, Vallourec aimerait en lever autant auprès 
des marchés. Soit un total qui pourrait approcher le milliard 
d'euros. 
    Premier actionnaire de Vallourec, l'Etat détient aujourd'hui 
7,6% du capital et 11,3% des droits de vote contre 
respectivement 1,5% et 2,8% pour Nippon Steel. Les salariés 
possèdent quant à eux 7,6% du capital. 
    Cette augmentation de capital massive sera couplée à la 
présentation d'un nouveau plan industriel, visant notamment à 
spécialiser les productions industrielles de certaines zones 
géographiques, ajoute-t-il. 
    En Europe, les effectifs devraient être encore réduits d'un 
millier de postes mais aucun site ne sera fermé, selon Les 
Echos. 
    Une porte-parole de Vallourec a refusé de commenter ces 
informations.  
 
 (Jean-Michel Bélot, édité par Emmanuel Jarry) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant